medias

Entre édition et audiovisuel, des professions proches et lointaines

Association Effervescence - 07.05.2013

Reportage - édition - audiovisuel - adaptation


Chaque semaine, ActuaLitté et Effervescence, association réunissant les étudiants et anciens élèves du Master Édition et Audiovisuel de Paris IV-Sorbonne, vous donnent rendez-vous autour d'une chronique, réalisée par les étudiants de la formation, racontant la vie du Master et de l'association. Cette semaine, nous nous interrogeons sur la légitimité d'un rapprochement entre édition et audiovisuel.

 

On pourrait penser que le cinéma, la télévision ou la radio s'opposent au livre. En effet, les premiers semblent subtiliser depuis quelques temps déjà la place d'occupation culturelle dominante au second. Les étagères des salons sont les premiers témoins de ce changement, les pochettes de DVD prenant progressivement du terrain sur les livres. 

 

Mais alors pourquoi notre Master présente-t-il l'étrange particularité de réunir édition et audiovisuel ? Existe-t-il de réels liens entre ces deux domaines culturels ?

 

 

Mieux aborder son domaine professionnel en en découvrant un autre

 

L'une des spécificités du cursus Lettres Modernes Appliquées de Paris IV est le rapprochement en une même formation de deux domaines en apparence éloignés : celui de l'audiovisuel et celui de l'édition. Ce lien est établi de prime abord en première année par l'enseignement de ces deux spécialités en tronc commun. La formation dispense ainsi à tous les étudiants une précieuse base de connaissances concernant les deux secteurs, ce qui leur permet de mettre en regard des professions à la fois proches et lointaines.

 

 


 

 

 

En deuxième année, ces options sont séparées en deux formations distinctes mais le lien reste tangible. En atteste l'une des premières missions attribuées aux étudiants en début d'année : trouver, pour baptiser leur promotion, un nom qui serait capable de représenter simultanément les milieux du livre et de l'audiovisuel. Cette année, la promotion 2013 a choisi Atiq Rahimi pour parrain. Détenteur du prix Goncourt 2008 avec son roman Syngué Sabour, Pierre de patience (Éditions P.O.L et Folio), l'écrivain est également un réalisateur reconnu, signant cette année la seconde adaptation cinématographique d'un de ces livres. Un candidat idéal pour prêter son nom à la promotion 2013 du Master. 

  

Ce lien entre édition et audiovisuel est également très important au sein d'Effervescence. Le rassemblement d'étudiants de chaque option dans une même synergie constitue une force pour l'association, qui peut fonder des projets plus riches grâce à ces expertises croisées. Ainsi, par exemple, si les étudiants d'édition s'occupent davantage des éléments de communication « écrits », les étudiants d'audiovisuel sont, eux, en charge de filmer nos événements, de faire des reportages ou des photographies. (En témoigne notre chaîne Youtube !)

 

 

Des métiers d'équipe qui partagent les mêmes préoccupations

 

Mais d'où vient cette envie d'associer édition et audiovisuel ? Cette complémentarité est tout simplement présente dans le monde professionnel et dans nos habitudes culturelles.

 

Il est vrai que le livre et les produits audiovisuels n'adoptent pas la même forme ni le même processus de consommation, le premier suivant une temporalité lente, celle de la lecture et le second une temporalité plus rapide, celle du visionnage ou de l'écoute. Néanmoins, de nombreux points communs unissent ces deux univers. 

 

Ce sont avant tout des métiers d'équipe. L'audiovisuel comme l'édition font appel à la collaboration essentielle d'une multitude d'intervenants constituant les rouages d'une machinerie complexe vouée à la production d'une œuvre. Ce travail d'équipe est d'ailleurs reproduit au sein des deux classes du Master 2, chacune produisant à plusieurs une seule œuvre finale. 

 

Ces deux secteurs rencontrent également des problématiques actuelles similaires. Des phénomènes de best-seller/ de box-office, à la starification de leurs acteurs principaux, en passant par les clivages qui existent entre les petites structures et les grosses entités du marché, ou par les bouleversements des pratiques dus aux évolutions technologiques et numériques : le livre et le produit audiovisuel partagent le même type de contraintes. 

 

Enfin, nous en avons déjà parlé, un très grand nombre de films sont adaptés de livres, de même que de nombreuses maisons d'édition publient des ouvrages en se référant aux sorties en salles, ce qui tisse naturellement entre les deux secteurs des liens économiques et culturels étroits.

 

 

Des œuvres culturelles nées d'un texte

 

La formation de Paris-Sorbonne n'a pas pour seule vocation de reproduire ce lien par pur souci de mimétisme. Celui-ci est réfléchi, puisé à la source même de ce qui fait de l'édition et de l'audiovisuel deux activités similaires : la valeur d'œuvre culturelle et littéraire dont sont dotées leurs productions.

 

En effet, un film ou une émission de radio naissent toujours d'un processus d'écriture, et ont par conséquent une forte dimension littéraire. De plus, dans l'édition comme dans le secteur audiovisuel, il faut effectuer un travail d'« editing » des œuvres, c'est-à-dire un traitement des contenus pour les rendre accessibles, compréhensibles, agréables, et pour qu'ils correspondent au projet envisagé.

 

La notion d'œuvre culturelle et littéraire des productions éditoriales et audiovisuelles est, au sein de notre master, développée par l'un des seuls troncs communs de deuxième année : « Littérature, Art, Média ». Ce cours est axé sur l'approfondissement de la réflexion personnelle de chaque étudiant autour de thématiques vastes et essentielles s'appliquant tant à l'édition qu'à l'audiovisuel. Sous la forme de discussion de groupe y sont développés des notions telles que l' « art », la « culture » ou l' « œuvre », permettant ainsi de mieux comprendre les connexions intellectuelles existant entre les deux secteurs. Et elles sont nombreuses !

 

Vous l'aurez compris, le rapprochement entre édition et audiovisuel dans notre Master n'est donc pas une bizarrerie, mais une force !

La semaine prochaine, on vous présente les partenaires d'Effervescence et ce qu'ils nous apportent. En attendant, on est aussi sur Facebook et Twitter.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.