Fyctia, Wattpad, Lecthot : ces succès issus du net qui séduisent les éditeurs

Association Effervescence - 26.01.2016

Reportage - succès édition - éditorial innovation - séduire publication


Chaque semaine, ActuaLitté et l’association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du  master Édition et Audiovisuel de Paris-Sorbonne, vous donnent rendez-vous. Retrouvez dans les colonnes de notre magazine une chronique réalisée par les étudiants de la formation, mettant en lumière les nouvelles problématiques liées au numérique dans le monde de l’édition. Cette semaine, on parle du rapport des éditeurs aux succès issus du net notamment sur Fyctia et Wattpad.

 

 

 

À l’heure du numérique, de nouvelles plates-formes d’édition, et même d’auto-édition ont émergé. Vous avez certainement déjà entendu parler de Wattpad, première du genre et qui a fait connaître After par Anna Todd. Fyctia ou Lecthot ont flairé le bon filon et ouvert leur propre plate-forme. Chacune a un fonctionnement propre  : réseau d’écriture indépendant pour Wattpad, réseau d’écriture adossé à une maison d’édition papier pour Fyctia, une plate-forme numérique d’agents pour Lechtot. 

 

Wattpad a été co-créé en 2006 par Allen Lau et Ivan Yuen, sur ce site où auteurs et lecteurs écrivent, commentent et partagent. Plus de 34 millions de personnes sont inscrites et forment la plus grande communauté de ce genre au monde. 

 

Les éditeurs, toujours à la recherche du livre qui deviendra un best-seller, surveillent de près les succès d’auto–édition. La maison d’édition Hugo & Cie, voyant qu’After a été téléchargé plus d’un milliard de fois, a décidé de publier ce roman en France en format papier. Surfant sur le succès, la maison a lancé Fyctia. Fyctia se présente comme la première plate-forme web et mobile de concours d’écriture. Le principe est simple  : des thèmes sont proposés régulièrement (en ce moment « Désirs  » et « Un monde meilleur  » sont les deux sujets proposés), la meilleure contribution est publiée en version numérique. Une aubaine pour les jeunes écrivains qui tentent ainsi de percer dans le monde fermé de l’édition. Les domaines de prédilection sont le Young Adult, le New Adult et la Fan-Fiction. 

 

 

Lecthot a parfaitement compris l’intérêt que portent les éditeurs à ces nouveaux réseaux sociaux d’écriture et a ouvert une plate-forme qui stocke les manuscrits. L’auteur qui publie son roman peut consulter la liste des éditeurs ayant consulté son texte. Les éditeurs consultent la base de donnée pour trouver LE manuscrit qui convient à leur ligne éditoriale.

 

Difficile de prédire l’avenir ces plates-formes, qui s’inscrivent dans la tendance des fanfiction et romances. Bien entendu, les grandes maisons prestigieuses ne s’intéressent pas à ces nouvelles formes d’écriture, mais d’autres comme J-C Lattès (Cinquante nuances de Grey) ou Michel Lafon (Les Gens heureux lisent et boivent du café) n’hésitent pas à donner la chance à ces auteurs déjà plébiscités par un public. Nouvelles formes d’écriture certes, mais toutes ces plates-formes font perdurer le rêve de la publication au format papier.

 

 

 

Si vous voulez (re)lire nos chroniques déjà publiées sur ActuaLitté, c’est ici ! Si vous voulez être informés chaque semaine de la parution de notre nouvelle chronique, c’est ici !

 

À mardi prochain !