Japan Expo 2008 : La quintessence

Clément Solym - 09.07.2008

Reportage - Japan - Expo - cosplay


Nous nous sommes rendus à Japan Expo, et le moins que l'on puisse dire c'est que c'était gigantesque, mais il fallait bien ça pour accueillir les 120 000 visiteurs qui ont parcouru les allées du festival durant les 4 jours.

Quelques minutes avant d'entrer, nous avons pu constater la popularité du festival de la culture japonaise à la mesure des files d'attente... gigantesques serpentantes inexorablement vers les entrées. À les voir on pourrait croire qu'il va falloir des heures avant de fouler de son premier pas le sol du salon, mais il n'en fût rien.


Une fois à l'intérieur et munis de notre précieux plan, nous décidons d'explorer de long en large, et même en diagonale parfois les grandes avenues de Japan Expo, croisant au passage des êtres bizarres. Parmi ceux-ci Pikachu, Carapuce et Chewbacca ont accepté de poser pour nous.

              

Quelques pas plus loin, nous apercevons Kazuo Koike, l'auteur de Lady Snow Blood, Lone Wolf and Club et Crying freeman, en pleine conférence. Alors que nous nous apprêtions à nous installer pour écouter ce grand maître, nous sommes interpellés par des cris sauvages...


Peut-être les Kiaï (un cri qui permet de libérer un maximum d'énergie sur un coup censé être le coup de grâce), poussés par les pratiquants d'arts martiaux en pleine démonstration. Ou peut-être, une invective d'un catcheur japonais, qui sait...


          

En détournant notre regard de ces lutteurs très impressionnants nous tombons nez à nez avec un trio assez étonnant. Non pas une mais deux Lara Croft en compagnie du bouffon vert. Ils prennent la pause pour nous avec bonne humeur.


Au cours de nos déambulations, nous avons pu admirer une très belle reproduction de l'armure d'or du Sagitaire (Saint Seiya), mais aussi le très beau stand de Shonen Jump qui venait fêter ses 40 ans d'existence.


Tout au long de nos pérégrinations dans le salon nous avons croisé quelques gamers, pas mal de cosplayers et bien sûr des dessinateurs en dédicaces dont Run l'auteur de Mutafakaz sur le stand Ankama.



                


    
 
La journée se termine et nous devons quitter à regret le festival, non sans un dernier regard, en trépignant déjà d'impatience pour le prochain impact Japan Expo.


Un grand merci à Benjamin pour ses photos