Les tribulations d'ActuaLitté à la 10e édition de Japan Expo

Clément Solym - 12.07.2009

Reportage - japan - expo - tribulations


Nous le savions cette année, Japan Expo proposait un programme très chargé avec notamment la venue de Clamp et du groupe AKB 48 et il y avait fort à parier que l'on finirait sur les rotules.

Jour 1 : Après quelques péripéties, je partais à l'assaut de la capitale, avec un air de provincial enjoué. Et ce n'était pas la belle Paris qui me faisait tourner la tête mais bien la joie d'assister à cette 10e édition de Japan Expo. Pas le temps de rêvasser, je devais aller chez mon hôte du week-end, Nicolas, et préparer le plan d'attaque pour Japan Expo.

Nicolas : « Au fait Mario, heu pour Japan Expo, ben je peux pas venir, j'ai piscine. Je suis vraiment désolé, j'aurais aimé venir avec toi, mais bon les enfants tu sais ce que sais hein ! »
Mario : « Mais Nicolas, tu n'a pas d'enfants »
Nicolas : « Justement, quitte à partir aux Bahamas c'est toujours mieux d'y aller sans enfants. Au fait tu penseras à nourrir le chat, hein, et si tu peux faire un bout de vaisselle c'est pas mal aussi ».

Ambiance...

Jour 2 : Après un solide petit déjeuner... enfin, après un café, il était temps de découvrir enfin qui avait été récompensé par les Japan Expo Awards et qui allait donc recevoir un traitement de faveur dans les Fnac françaises. Dans le même registre, ACBD avait aussi remis son prix Asie-ACBD 2009, lors des premiers jours de Japan Expo. Et l'heureux lauréat était Undercurrent de Tetsuya Toyoda. Sur ces bonnes nouvelles, je décidais de prendre le RER B pour le parc des expositions de Paris nord Villepinte. Sur le quai les minutes défilent mais pas les trains, et pour cause le RER ne devait pas circuler de la matinée.


Quelques heures plus tard, le problème de circulation commençait à se régler, et je fis une nouvelle tentative. Sur le quai de nombreux cosplayeurs attendaient déjà le train sous l'oeil étonné de certains passants. C'est d'ailleurs en compagnie d'un groupe de cosplayeurs, tous en personnages de Naruto que je fis le trajet.

Arrivé au parc des expositions, première étape faire le tour de Japan Expo, un plan à la main, histoire de se familiariser avec les lieux. J'ai pu découvrir à cette occasion, le très animé Kultigame et le tout nouveau Comic Con'. Au passage, j'ai pu découvrir le premier-né de la collection double H, Sugarmilk, et le lancement de la chaîne Kaze TV.

Quand on parcourt les allées de Japan expo pour la première fois, on peut être étonné du grand nombre de cosplayeurs et de la qualité de certains costumes. A tel point que parfois, on en vient à se dire que l'on aurait peut-être dû venir costumé aussi. En parlant de costume, ou plutôt de tenue de combat, celle des Kendogu est impressionnante. On pouvait la découvrir sur le stand de Ki-oon et du club Kenyu. On pouvait même prendre un shinai (sabre en bambou) et s'initier à l'art du Kendo.


Après avoir tapé quelques fois sur Fenina, sous les conseils avisés de Danila, je repris ma visite du festival. Une visite durant laquelle je devais croiser l'incroyable Hulk et Ken le survivant en grandeur réelle, ou encore me retenir d'essayer de revêtir l'armure d'or du sagitaire à taille humaine qui était exposée. Et ce ne fut pas facile. M'éloignant à regret de l'armure d'or, j'entrepris de faire le tour des expositions pour conclure ce premier jour de visite en beauté.


Tout d'abord l'exposition sur les 10 ans de Japan Expo, qui proposait une plongée dans les 10 éditions de ce festival avec notamment de superbes dédicaces de grands maîtres récoltées au fur et à mesure des années. Ensuite vint l'exposition sur un certain ninja blondinet assez turbulentet imprévisible, Naruto, qui lui aussi fêtait ses 10 ans à Japan Expo. Enfin, comment passer à côté de l'exposition sur les invitées d'honneur, les filles du studio Clamp. Une exposition très fréquentée qui nous rappelle que le manga ce n'est pas qu'une histoire de garçon, d'ailleurs les filles en lisent de plus en plus. Tout comme pour les jeux vidéo, les lecteurs de manga sont autant des filles que des garçons.


Et c'est sur ces belles expositions que ma première journée à Japan Expo devait se terminer. Tout du moins la visite car il fallait encore rentrer. Le trafic n'était toujours pas revenu à la normale, le RER avait un bon quart d'heure de retard et bien évidemment, il fallut se tasser pour rentrer dedans. He oui la journée de samedi avait attiré un grand nombre de visiteurs, et une bonne proportion semble-t-il rentraient en métro. Une fois l'épreuve du retour en RER passée, il me restait encore à trier les photos, écrire quelques sujets, et manger enfin peut-être vers 3h du matin...

Jour 3 : Arrivé un peu plus tôt sur Japan Expo, j'en profite pour faire mes emplettes dans les boutiques du festival, et goûter au passage les fameux ramen tant appréciés par Naruto, un délice ! L'heure de la retrospective des 10 ans de cosplay de Japan Expo approche, je me dirige donc vers la scène principale.


Là, on pouvait apprécier les performances des meilleurs cosplayeurs de Japan Expo (tous des amateurs qui font cela seulement pour le plaisir bien sûr) et la beauté de leurs costumes.

A peine le défilé de cosplay terminé, c'est la Naruto Festa qui prend le relais immédiatement, il faut dire qu'il y avait un peu de retard et que les fans commençaient à s'impatienter. Outre les performances des dj's, du charac-designer de Naruto et de la doublure voix Naruto, les spectateurs ont pu apprécier la projection en avant-première mondiale d'un extrait du 6e film Naruto. Un petit cosplay spécial Naruto est venu clore cette manifestation.


Pour me remettre de mes émotions une petite pause goûter s'imposait. Quelques ramen et sucreries japonaises plus tard, j'étais en route pour rencontrer Thomas Sirdey l'un des trois fondateurs de Japan Expo. Nous avons discuté quelques minutes dans une ambiance décontractée évoquant l'évolution du festival sur ses 10 années d'existence. Après cette conversation, il était temps de quitter un pincement au coeur Japan Expo, dont la 10e édition venait de se clore. Devant le parc des expositions, les visiteurs s'étaient regroupés et discutaient entre eux voulant certainement prolonger encore un peu la Japan Expo.


Sur les quais du RER une foule nombreuse attendait aussi les trains, et hop, même combat : obligé d'en laisser filer deux avant de pouvoir me faufiler dans le troisième. Il faut dire que sur toute la durée du festival Japan expo avait attiré 164 000 visiteurs, on comptait 350 exposants dont quelque 72 éditeurs. De retour sur Paris, je remontais les 5 étages presque en rampant. Arrivé sur le palier, mon téléphone sonna, c'était Nicolas.


Nicolas : « Mario, ça s'est bien passé Japan Expo ? Bon j'espère que tu as au moins une trentaine de sujets sur le salon »
Mario : « Mais Niko, je n'y suis allé que deux jours et j'étais tout seul, en plus j'ai failli me perdre dans Paris »
Nicolas : « Nanana, je veux rien entendre. Si la moindre coccinelle s'est posée sur une mèche de cheveux d'un Naruto en cosplay, tu en fais un sujet. Et tu titre : Les coccinelles aussi sont fans de Naruto ! Nos lecteurs ont le droit de savoir, ils doivent tout savoir ! »
Mario : « ... Bon après tout, je suis en vacances après »
Nicolas : « Ah oui au fait, mon avion est bloqué au sol, il y a une grève des hôtesses, un typhon qui se pointe et en plus je me suis inscrit à un stage d'équarrissage de hérisson. ça t'embête pas de rester travailler quelques jours de plus ? »
Mario : « Heu non combien de jours ? »
Nicolas : « Ho je sais pas moi une petite quinzaine pas plus »
Mario : « Mais Nicolas, mes vacances durent seulement 15 jours ! »
Nicolas : « Super, comme ça tu sera déjà en place pour ton retour de vacances, bon à dans 15 jours alors. Tiens en parlant de vacances, je vais peut-être en prendre moi aussi »
Mario : « ... »

C'est pas une vie...