Millenium aurait dû compter 10 tomes, Larsson était un maniaque

Clément Solym - 08.11.2008

Reportage - Millenium - 10 - tomes


Les ventes le démontrent : Millenium est un carton. Avec près de 8 millions d'exemplaires écoulés dans le monde, près de 1,9 million en France, on n'attend plus que les chiffres américains pour se décider : Millenium pourrait dépasser le Da Vinci Code, non seulement en termes de ventes, mais avec la sortie prochaine du film, en renommée également.

Cela tient peut-être à la conception des trois premiers opus. Un polar indépendant et clos sur lui-même, suivi d'un thriller et d'un roman d'espionnage, liés en un diptyque, qui scelle une trilogie unique. Une foule de personnages, des lieux aux trois quarts authentiques, « Stieg Larsson était un grand maniaque », explique Guillaume Lebeau. Pas étonnant que près de « 17 % du chiffre d'affaires d'Actes Sud » soient générés par ce titre, ajoute-t-il.

Un succès commercial que les USA
démentiront ou démultiplieront


Mais son enquête menée en Suède autour de ce livre n'est pas le fruit du hasard. Passionné de voyages, l'éditeur qui lui a commandé ce livre savait à qui il s'adressait. Une grande balade autour des lieux qui constituent le livre, une approche des bars, cafés et adresses que l'on retrouve au gré des pérégrinations de Lisbeth Salander. Celle-là même que les touristes payent pour réaliser, en suivant un guide à travers les lieux du livre... Le mystère du quatrième manuscrit s'affirme comme une approche éditoriale, topographique et biographique de l'oeuvre.


Une première phase consistait à reprendre plusieurs aspects devenus mythiques de la vie de Larsson. D'abord, il n'a jamais été féministe. « Pas plus que n'importe qui, en fait », nous explique Guillaume. Les exergues en début de chapitre faisant appel à des statistiques sur les violences sur les femmes « sont mis en doute pour leur véracité scientifique ». Mais tout un marketing biographique s'est aussi enchaîné autour de cet homme mort avant même d'avoir vu le premier tome de son livre imprimé. « On ne peut pas mettre en cause son engagement politique, mais on n'en trouve pas trace dans Millenium, contrairement à ce qu'on a pu entendre. »

Un marketing mythologique 
s'est installé autour de Larsson et son oeuvre

D'ailleurs, avant Millenium, Larsson a rédigé plusieurs textes. On retient principalement le Manuel de survie à l'usage des journalistes menacés de mort. Durant une période trouble de la Suède, les journalistes impliqués dans des articles sur l'extrême droite se trouvaient souvent menacés ; Larsson n'a pas dérogé à la règle. Depuis 1995, tout cela s'estompe même si pendant cette période, l'usage du pseudonyme était de rigueur. On compte aussi un récit de SF que Larsson a rédigé. Mais avant Millenium, aucune oeuvre de fiction.