Mission 3D pour Sony, et développement des Readers

Clément Solym - 16.09.2010

Reportage - sony - reader - qriocity


Y'a pas : 9h30, c'est dur pour une conférence de presse, même celle qui dévoile les nouveautés de Sony, présentées durant l'IFA, qui se déroulait à Berlin. Très dur. En mettant cette année la 3D à l'honneur, Sony France montre combien son intention est de révolutionner la consommation de contenus, à condition que les producteurs suivent évidemment.

Côté lecture numérique, si les livres en 3D, on connaît déjà via la petite astuce de Google Books, inutile de dire que les nouveaux modèles de Readers ne sont pas concernés par cette campagne.

Alors, à la Maison des Métallos, située dans le XIe arrondissement, on était plutôt venus découvrir les deux nouveaux modèles, le PRS-650 et le PRS-350, un 6 pouces et un 5 pouces, aux designs absolument identiques, la taille de l'écran faisant seule la différence. Nicolas Saint-Aubin, responsable Reader, nous explique que cela découle d'une volonté « d'uniformiser la gamme, comme nous le faisons avec nos autres produits ». Mais reste que le 650 est tout de même un peu plus glamour, avec des matériaux nobles, là où le 350 vise avant tout la légèreté et les petits prix.


Justement, c'est sur ce modèle que nous avons préféré nous concentrer. Le PRS-350 est annoncé à 180 €, contre 250 € pour le PRS-650. Ils seront mis en vente avant la fin du mois, sans date plus précise – même après un exercice platonique de torture mentale, pour extorquer des infos, à base de Lara Fabian.


D'abord, une réelle sensation de mieux, visuellement, s'impose : fini le plastique de la précédente génération qui reflétait partiellement la lumière et rendait désagréable la lecture. Ici, c'est un système infrarouge qui permet de fixer la position du doigt pour que l'écran tactile soit plus réactif. Et c'est clairement le cas.


Une pression continue sur la gauche ou la droite de l'écran fera défiler les pages plus rapidement et un simple contact avec le Reader permet de tourner une page. Bien plus réactif, et pensé pour faire plaisir, ce PRS-350 a l'avantage de réelles optimisations : réactif, visuellement plus agréable et particulièrement léger, il se pose clairement en concurrent sérieux au Cybook Opus, de Bookeen, autre modèle de 5 pouces, officiellement annoncé à 199,99 €.


Mais voilà, avec 20.000 Readers vendus l'an passé, Sony estime avant tout que le problème de la lecture numérique en France ne provient pas tant du prix des lecteurs ebook, que du contenu et de leur diffusion. À ce titre, le cercle Reader, la librairie en ligne, avec 14.000 ouvrages au catalogue n'est pas encore en mesure de donner pleine satisfaction aux consommateurs. Pardon, aux consos, comme on dit...


Quant à la problématique de la connectivité... les acteurs ne manquent pas, qui s'intéressent à des partenariats de ce type. Tout est question de contenu et d'accessibilité. À ce titre, Hervé Vancompernolle, directeur marketing Sony France, se tourne plutôt vers la plateforme Qriocity – prononcer Curiositi - pour faciliter l'accès, pour l'heure à des films, mais par la suite aux jeux vidéo puis aux livres numériques.


Par ce biais, quasiment toutes les machines (TV, PS3, PSP, etc.) de Sony passeront par internet et la plateforme pour donner accès aux oeuvres. Lire des ebooks sur sa télé sera peut-être une forme d'avenir...


Et concernant la concurrence ? « Nous voyons le marché se développer. C'est important, l'arrivée d'Amazon en Angleterre, cela stimule les consommateurs. Posséder 50 % d'un marché nul ne nous intéresse pas. En revanche, 20 % d'un secteur qui croît est bien plus attractif », confirme Hervé Vancompernolle. On ne demande plus qu'à le découvrir...


Voir aussi la prise en main du PRS-350 par eBouquin



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.