Paris en toutes lettres, du 9 au 13 juin : Lisons pour vivre !

Clément Solym - 05.05.2010

Reportage - lecture - promenades - litteraires


Pour sa deuxième édition - ayons la gentillesse de lui en souhaiter une troisième - Paris en toutes lettres a été présenté à la mairie de Paris ce matin par Laurence Engel, directrice à la Direction des Affaires de la Culture, Olivier directeur artistique du projet, le maire de Paris Bertrand Delanoé ainsi que Christophe Girard, chargé de la Culture à la mairie de Paris.

Un festival qui offrira du 9 au 13 juin, une « traversée de Paris », qui en est d'ailleurs le thème.


Durant ces cinq journées, la capitale profitera d'un grand nombre d'animations, avec des concerts littéraires - notamment des lectures de Brigitte Fontaine (à écouter aux Bouffes du Nord) ou d'Agnès Jaoui, qui rendra hommage à Italo Calvino - mais surtout des auteurs. Plein d'auteurs. Pour retrouver les 50.000 spectateurs de l'an passé, Olivier Chaudenson entend rendre vivante la littérature.

Parmi les grandes activités, dont le centre névralgique sera le CENTQUATRE « lieu de création et de production artistique » dans l'Est de Paris, différents acteurs seront impliqués. Pour le 50e anniversaire de l'OuLiPo, plusieurs ateliers d'écriture et animations seront proposés, avec notamment un apprentissage du Grand Singe, une langue qui pourrait servir au discours de clôture de la manifestation...

Du côté des libraires du réseau LibrEst qui va organiser un grand jeu de piste dans la ville et même au-delà. Dans tous les cas, précise Christophe Girard, la géographie de Paris en toutes lettres sera principalement axée sur le Nord Est de la capitale, lequel reflèterait au mieux « la mixité sociale et la diversité culturelle ». Un grognon derrière nous trouvera tout de même le moyen de rappeler qu'au CENTQUATRE, on ne peut pas se garer... Allons donc, contingence matérielle...


Tout un programme de promenades littéraires est mis en place, que ce soit en bus, avec un partenariat RATP, ou encore en bateaux, sur les flots de la Seine. « Nous allons faire feu de tout bois », ajoute Olivier Chaudenson, en expliquant que l'écriture sera grandement sollicitée. Un appel à textes racontant des histoires vraies a été lancé, et les textes retenus seront publiés dans Libération, mais également via SmartNovel.

Dans le cadre de la découverte des auteurs - Paul Auster reviendra nous faire un coucou, après sa présence au Salon du livre - les auteurs de la rentrée de août-septembre proposeront de lire des passages de leurs ouvrages encore à venir, qu'ils soient attendus ou non... « Nous voulons faire un premier écho de ces livres ! »

Un banquet hugolien réunira près de 2000 personnes accueillies Place des Vosges, situées face à la maison de Victor Hugo. N'importe qui désireux de lire un passage de l'oeuvre de l'écrivain ou de partager sa passion de l'auteur pourra alors s'exprimer.

Deux parties composeront l'événement : d'un côté, Littérature en scène, pour le côté vivant et lu des livres et de l'autre Écriture de la vie, où l'on retrouvera plus facilement des témoignages ou des sujets pris dans le réel. Un financement de 800.000 €, pour lequel partenaires privés et publics ont apporté 200.000 €.

Toutes les informations sur la manifestation seront à retrouver sur Paris en toutes lettres.

Grâce à Smart City, filiale de Gallimard, le programme sera également disponible sur une application pour smartphones - et le site, contrairement à l'an passé, sera régulièrement mis à jour pour offrir des informations au quotidien sur les manifestations et les lieux où les retrouver.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.