Kindle Fire et Kobo Arc, des tablettes pour lecture sur écran

Clément Solym - 28.12.2012

Tests - Kobo Arc - Kindle Fire HD - Fnac/Amazon


Exit le seul iPad, qui faisait de la tablette un produit de luxe : les vendeurs du matériel informatique se sont multipliés en quelques mois, tout comme les gammes de prix. Si bien que 2 acteurs majeurs de la lecture numérique se sont décidés à sauter le pas, et à proposer leur propre produit au public. Amazon, avec le Kindle Fire, et Kobo, avec l'Arc, veulent se tailler une place de choix sur ce marché promis à un riche avenir.

 

À la seule lecture du tableau, on se rendra compte que les deux machines jouent sur un même terrain, et cherchent sans relâche à se tacler. La lecture sur les deux tablettes s'avère finalement assez agréable, avec une mention spéciale pour le Kindle Fire HD dont la luminosité et la netteté sont assez bluffantes. Ce n'est donc pas vraiment au niveau des performances qu'il faudra chercher à différencier les modèles, mais plutôt du côté des services.

 

À ce titre, le stockage dans le cloud d'Amazon s'avère plutôt convaincant, et permet d'accéder aux achats sans plomber sa capacité de stockage. En témoigne les allusions répétées de Kobo à la formule publicitaire proposée par Amazon : en échange d'un écran de verrouillage diffusant le « Bon plan MP3 de la semaine » par exemple, le client bénéficie de moins 20 € sur son appareil.

 

Si Kobo va jusqu'à proposer un navigateur qui supprime les publicités des sites Web, il se rattrape considérablement par rapport à son concurrent au niveau des recommandations d'achat : écran d'accueil et bibliothèque proposent chacun des dizaines de livres dans les vitrines, au point que livres personnels et livres listés ne se différencient plus vraiment. Sur le Kindle, le bandeau prévu à cet effet est toujours en bas de l'écran, ce qui le rend plus facilement identifiable.

 

{CARROUSEL}
 

 

Caractéristiques générales - Comparatif

 

 

  Kindle Fire HD Kobo Arc
Mémoire interne 16/32 Go 8/16/32/64 Go
Mémoire vive 1 Go 1 Go
Système d'exploitation Android (4.0.3) Android 4.0.4 (Ice Cream Sandwich)
Processeur OMAP 4460 (1,2 GHz) double coeur TI OMAP 4470 (1,5 GHz) double coeur
Processeur graphique PowerVR SGX540 PowerVR SGX544
Dimensions 137 x 193 x 10,3 mm 120 x 189 x 11.5 mm
Poids 395 g 364 g
WiFi Wi-Fi double-bande à double antenne, 802.11a/b/g/n

802.11 b/g/n

DLNA Oui (avec app tierces) Oui
HDMI Oui Non
Port USB Micro USB Micro USB
Bluetooth Oui Oui
Taille de l'écran  7" 7"
 Résolution  1280 x 800, 216 pixels par pouce  1280 x 800, 214 pixels par pouce
 Nombre de couleurs  16,7 millions  16,7 millions
 Luminosité  430 cd/m²  363 cd/m²
 Prise jack  3.5 mm  3.5 mm
 Haut-parleurs  Stéréo, Audio Dolby  Stéréo, SRS de TruMedia
 Caméra  Frontale, HD (photo uniquement)  Frontale, 1,3 mégapixels (photo et film)
 Batterie  11h en lecture  10h en lecture, 2 semaines en veille
 Durée du chargement  4 heures minimum  3 heures

 

  

Les offres et possibilités de lecture

 

Le grand avantage dont bénéficie Amazon est bien celui de sa bibliothèque de prêt Kindle, qui permet en 2 coups de doigt de lire une sélection de titres complets, sans les acheter. La seule condition, un seul emprunt à la fois, n'étant pas très dérangeante, le service pourrait bien, à terme, creuser l'écart entre le revendeur et ses concurrents.

 

Contre 79 € par an, le lecteur aura la possibilité d'accéder à volonté à cette bibliothèque de 250.294 titres pour le moment, avec pas mal d'ouvrages en anglais certes, mais qui a vocation à s'allonger. Par contre, le Kindle Fire reste très discret sur les offres liées aux titres de presse.

 

Ce qui n'est pas le cas du Kobo, bien au contraire. L'accès à la presse est très aisé, via les applications Press Reader et Zinio. Le propriétaire du Kobo dispose donc d'un kiosque bien fourni à portée de mains. On y trouve les grands titres de la presse française et internationale. La lecture des quotidiens est plutôt agréable. En revanche, pour les magazines, d'aucuns estimeront que la taille de la tablette n'est pas idéale pour profiter pleinement du contenu. 

 

 

Fire à gauche, Arc à droite

 

 

Côté livres, on annonce 200,000 titres en français dans le Kobo Store, ce qui est très bien, mais un peu en deçà de l'offre Amazon. Toutefois, l'absence du système de prêt de son concurrent est un manque indéniable. Un bon point cependant : la synchronisation de sa bibliothèque Kobo entre les différentes machines, mais le contraire aurait constitué une grosse faiblesse. 

 

À propos de la lecture en soi, quelques points nous ont étonnés. En dépit des bonnes performances du Kobo Arc, un temps de chargement de quelques secondes survient entre les chapitres. Et, comme nous l'avons déjà mentionné, l'omniprésence des recommandations peut devenir agaçante à la longue. On a du mal à comprendre pourquoi l'icône bibliothèque est si petite dans le menu Lecture par rapport à celle des recommandations, quatre fois plus grande. Il y a comme un sentiment désagréable d'être poussé à la consommation. 

 

Enfin, le système de réseau social conçu par Kobo autour du livre ne semble pas posséder un grand intérêt, si ce n'est, comme les notifications style Facebook, alourdir l'expérience de lecture. On en vient ainsi à préférer la connexion beaucoup plus discrète du Kindle Fire...

 

Formats de documents lus par le Kindle Fire HD : AZW, TXT,PDF, MOBI, PRC, DOC, DOCX, CBZ, CBR

Formats de documents lus par le Kobo Arc : EPUB, KEPUB, PDF, MOBI, TXT, HTML, RTF, CBZ, CBR.