Kobo Aura HD : haute résolution contre la concurrence

- 24.04.2013

Tests - définition - Kobo Glo - Kindle


Interrogé sur la stratégie du groupe, Wayne White, responsable de la gamme n'avait pas hésité à parler de Porsche pour le nouveau venu le Kobo Aura HD. Si l'on devait garder la comparaison automobile, on lui préférera le terme de belle décapotable.

 

Développé comme une version améliorée du Glo, cette édition limitée possède deux modes de lectures. L'un, désormais traditionnel repose sur l'affichage E Ink Pearl via une luminosité ambiante. Le second reprend la technologie LightLux, un rétroéclairage frontal du Glo en couche supérieure. Ce dispositif de LED offre une lumière discrète, idéale pour une séance de lecture nocturne sans importuner la personne endormie à côté de vous.

 

Principale différence avec son aînée, Aura prend en envergure, sous tous les angles (17,57 x 12,83 x 1,17). L'écran flirte avec les 7 pouces, (6,8') pour un affichage de 265 ppi. Mais garde les mêmes proportions écran/bords. Conséquence, l'appareil propose une résolution toujours plus fine, sur écran plus large, mais prend par conséquent un peu de poids. Si le Glo se limitait à 185g, le gain en taille d'écran se paye par un poids net de 240g. Sensiblement plus qu'un livre poche.

 

Le design de la coque plus anguleux rappelle bien celui d'une page pliée, mais accentue encore ce côté massif. Le soft touch du revêtement à disparu pour un plastique plus lisse, froid, mais à l'épreuve de traces et de taches.

 

 

 

 

Pas de réelle nouveauté en terme de connectique avec un bouton de mise en route/veille, un voyant de marche et l'interrupteur lumière sur la tranche supérieure. Sur la face opposée, un bouton de réinitialisation, la sortie micro USB pour la recharge de la batterie, le transfert de fichiers et la fiche micro SD, l'appareil comptant 4Go d'espace de stockage.

 

Le délai de mise en marche reste correct. Pour les possesseurs de produits de première génération comme le Kobo Touch, le dernier cri en matière de définition se repère particulièrement dans les contrastes noir / blanc.  A fortiori sur des fichiers illustrés. De même pour la blancheur de la page évidemment accentuée même si le Paperwhite garde une petite avance. 

 

Côté Kobo, la finesse accrue du texte reste confortable même en grossissant à l'extrême la taille des caractères. La netteté de l'écran comme l'impossibilité de le marquer avec des traces de doigts est tout bonnement impressionnante.

 

Concernant le processeur, sa mise à jour sur les appareils plus anciens ne permet pas de voir d'améliorations flagrantes dans la réaction aux commandes, qu'il s'agisse du feuilletage de pages ou le préchargement par lot de 6 pages, même si la société indique 20% de rapidité supplémentaire comparée au Kobo Touch.

 

 

{CARROUSEL}

 

 

Il en va de même pour les défauts déjà constatés. La sélection d'un livre depuis le menu principal manque par moment de réactivité, comme c'était déjà le cas. Et le retour en page d'accueil peut prendre plusieurs secondes ou plusieurs tapotements. Concernant la Home, l'affichage a été repensé : les couvertures de livres sont accompagnées du pourcentage de lecture dans des petits cadres alignés. Le rendu global est plus propre et laisse moins d'espace blanc que la disposition en étoilé des précédentes pages d'accueil.

 

Au final, l'Aura ne se démarque pas particulièrement d'un Glo amélioré, si ce n'est qu'il donnera quelques arguments techniques en plus à ceux qui ne sont pas satisfaits de l'écosystème fermé du Kindle.

 

L'Aura repose finalement sur un écosystème logiciel simple, mais non dénué de bugs. La question se concentrera sur le coût d'un tel achat. En pointe de l'affichage, plus que sur la navigation tactile, ce Kobo coûte nettement plus cher que ses concurrentes (environ 40€).

 

On tablera ainsi sur 169 € pour le Aura, contre 129 € pour le Glo. L'analogie avec la Porsche n'est peut-être pas usurpée.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.