Lecture numérique : premières impressions du NOOKColor

Clément Solym - 11.01.2011

Tests - nookcolor - test - lecture


Barnes & Noble n'a toujours pas signalé une quelconque intention de commercialiser le NOOK, ni le NOOKColor en France, mais pour qui veut s'en donner les moyens, l'appareil est très facile à obtenir, depuis les États-Unis.

Doté d'un écran couleur LCD de 7 pouces, avec une résolution de 1024x600, l'appareil tourne sous une version d'Android bridée. Il possède une batterie dont l'autonomie annoncée est de 8 heures (plus ou moins avérées), mais surtout une gestion de plusieurs formats de fichiers, tant audio, que ebook. Pour la vidéo, en revanche, ce sera du MPEG-4, principalement.


De prime abord, on trouve rapidement le NOOKColor assez coquet. Plutôt élégant, avec un design sympathique, on ressent cependant immédiatement son poids de 422 grammes. Lourd quand on est accoutumé à un lecteur ebook à encre électronique. Pas trop, si l'on pratique l'iPad, qui pèse 260 grammes de plus.


Après déballage frénétique, quelques procédures sont à respecter : accepter les conditions d'utilisation, choisir le fuseau horaire - seules les États américains sont proposés, mais l'on pourra changer cela par la suite. Enfin, on finit par l'enregistrement en ligne ; une connexion WiFi est impérative pour ce faire, sinon, impossible de se servir de l'appareil.

Vient ensuite la création d'un compte Barnes & Noble, avec ou sans donner son numéro de carte bleue... Pour le moment et en dépit de nos tentatives, impossible d'acheter en WiFi des ouvrages depuis l'ebookstore.



D'autres petites choses contrariantes, comme le clavier QWERTY absolument impossible à modifier, viennent embêter l'utilisateur français. Mais une fois ces formalités accomplies... à vous l'Amérique.

Après 24 heures passées à jouer avec le NOOKColor, un premier sentiment nous envahit : enfin... Enfin un appareil de lecture avec écran couleur, qui n'est pas vendu hors de prix, et n'a pas les contraintes de l'encre électronique - à savoir lenteur, lenteur, lenteur.



Le lecteur ebook est réactif, assez instinctif et maniable. Son interface de lecture, que nous détaillerons plus tard, comporte ce qu'il faut pour rendre simple l'utilisation de l'appareil, en mode lecture. Une seule note : les PDF doivent se lire en faisant remonter son doigt de bas en haut, alors que les ePub bénéficient d'un simple toucher sur la gauche ou la droite.

En revanche, le NOOKColor n'est clairement pas un iPad : sa gestion des vidéos sur YouTube est par exemple assez mauvaise. On lit un fichier par saccade, ce qui est très désagréable. Pourtant, son navigateur est pratique, reposant sur la version Chrome de Android. Et si l'on n'a pas de mal à naviguer, évidemment, l'appareil le permet, mais n'est pas conçu comme une tablette.


Enfin, le point sur les applications : zéro. S'il existe une méthode pour rooter le NOOKColor que nous ne manquerons pas de tester, le fait qu'il soit limité à quelques trucs vraiment peu intéressants (un sudoku, des échecs et ... bof), limite grandement l'ensemble. Donc soyons clairs : en l'état actuel, le NOOKColor est un lecteur ebook particulièrement intéressant, pour la lecture de roman, mais il nous reste encore bien des choses à explorer...

À suivre, donc...