Test du Bebook, le lecteur d'ebooks d'Endless Ideas

Clément Solym - 18.10.2008

Tests - test - Bebook - lecteur


Le Bebook est en fait un Hanlin V3, que le constructeur chinois Hanlin a réalisé, et que la société Endless Ideas distribue, sous un autre nom. La société néerlandaise a récemment lancé sur le marché français ce lecteur de livres électroniques, par le biais des magasins Pixmania, ajoutant un modèle à l'offre qui compte pour l'heure le Cybook, l'Iliad et d'ici peu, le Sony Reader.

Taille standard, mais un peu gros

De dimension standard, 184x120x10 mm, le Bebook est plus lourd qu'un Cybook, 220 g contre 147 g. Il possède une mémoire interne de 512 Mo que l'on peut étendre grâce à une carte mémoire (maximum 2 Go, les autres n'étant pas gérées comme l'ont montré nos différentes manipulations).

Pixamania vend ainsi le lecteur, dans un étui en cuir qui fonctionne comme une sorte de couverture, avec en prime un câble USB pour le recharger, une dragonne et des écouteurs. Un mode d'emploi assez sommaire est joint.


De face, le Bebook présente des commandes, sous forme de deux rangées de chiffres allant de 1 à 0, ainsi qu'un bouton retour et un autre OK de validation. On trouve également des boutons avant/arrière qui permettent de naviguer dans le livre. Sur le côté droit, deux touches permettent de régler le son, et sous le lecteur, un cache en plastique abrite la prise jack ainsi que le port mini USB, qui reliera à l'ordinateur pour les transferts de livre ou le rechargement de la batterie.

Installation sans peine...

Son installation se fait sans pilotes et très simplement sur XP ou Vista : il apparaît alors comme un simple périphérique de stockage classique, tel un disque dur ou une clef USB. Nous n'avons pas pu le tester sous Mac, mais selon les forums d'utilisateurs, la procédure est tout aussi simple.

 

Diesel à l'allumage et quelques ebooks présents

Assez lent au démarrage, on comptera 14 secondes avant que le Bebook ne donne accès à l'interface des dossiers. En revanche l'extinction est, elle, un brin plus vive, puisque le lecteur se déconnecte en 6 secondes. Pour naviguer, on se rapportera aux touches 1 à 10 qui répondent au numéro des dossiers alignés les uns en dessous des autres. Un système qui en vaut un autre, mais une originalité qui n'apporte pas forcément grand-chose à l'utilisateur. Les différents dossiers amènent vers les derniers documents ouverts, les photos, la musique, les livres ou des extraits.

Dans la catégorie musique, deux titres de Queen sont intégrés et pour les photos deux exemples sont disponibles, plus pour que l'utilisateur se fasse une idée du rendu que pour la beauté de la chose. D'ailleurs, le rendu reste assez mauvais, la résolution de l'écran de 600x800 n'aide pas vraiment. Plusieurs livres sont déjà intégrés dans le lecteur, et en différentes langues. Tous les ouvrages sont libres de droits, quelle que soit la langue. En tout, 50 ebooks en français et 100 en anglais annonce-t-on. Dans les faits on trouve également 10 titres en allemand, italien, espagnol et 12 en néerlandais.