Un format standard pour le livre numérique, du PDF à l’EPUB

Marie Lebert - 03.11.2015

Tests - EPUB PDF - format standard - livre numérique


Le premier format est le format PDF, lancé par Adobe en 1993. Un standard, le format Open eBook (OeB), est publié en 1999, et sert lui-même de base à d’autres formats, par exemple le format PRC (Mobipocket) et le format LIT (Microsoft). Le format EPUB succède au format OeB en 2007. Le PDF devient un format ouvert et une norme ISO en 2008. Mais on lui préfère désormais la souplesse de l’EPUB, qui s’adapte à tous les supports. Voici une courte synthèse sur vingt ans.

 

Bookeen - Salon du Livre de Paris 2015

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Le format PDF ouvre la voie

 

De la côte californienne, la société Adobe lance en juin 1993 le format PDF (Portable Document Format) dont le but est de figer un document numérique dans une présentation donnée afin de conserver la présentation originale du document source quelle que soit la plateforme utilisée pour créer le PDF puis pour le lire. Adobe lance aussi l’Acrobat Reader (gratuit, pour lire les PDF) et l’Adobe Acrobat (payant, pour créer des PDF). 

 

Au fil des ans, l’Acrobat Reader est disponible dans de nombreuses langues et pour toute plateforme (Windows, Mac, Linux, Palm OS, Pocket PC, Symbian OS, etc.). En dix ans, entre 1993 et 2003, l’Acrobat Reader aurait été téléchargé 500 millions de fois. À cette date, 10% des documents présents sur l'internet seraient au format PDF, pour lecture et/ou téléchargement lorsqu’ils ne transitent pas par courriel. Le format PDF devient également le format de livre numérique le plus répandu, bien avant la généralisation du format OeB (Open eBook).

 

La prolifération des formats

 

La fin des années 1990 est marquée par la prolifération des formats, chacun lançant son propre format de livre numérique dans le cadre d’un marché naissant promis à une  expansion rapide. Aux formats dits « classiques » - TXT (texte), DOC (Microsoft Word), HTML (HyperText Markup Language), XML (eXtensible Markup Language) et PDF (Portable Document Format) - s’ajoutent des formats propriétaires pour des logiciels de lecture spécifiques, qui sont entre autres le Glassbook Reader (pour les livres de la société Glassbook), le Peanut Reader (pour les livres de la société Peanut Press), le Rocket eBook Reader (pour la tablette Rocket eBook), le Franklin Reader (pour l’eBookMan, le PDA de Franklin), le logiciel de lecture de Cytale (pour la tablette Cybook), le Gemstar eBook Reader (pour la tablette Gemstar eBook), le Palm Reader (pour le PDA Palm Pilot), etc.

 

Ces logiciels de lecture - et le format correspondant - correspondent souvent à un appareil donné, tout au moins les premiers temps, et ne peuvent donc pas être utilisés sur d'autres appareils. La même remarque vaut pour les formats, qui ne peuvent pas être lus par d’autres logiciels de lecture.

 

Le format Open eBook (OeB)

 

Inquiets pour l’avenir du livre numérique qui, à peine né, propose presque autant de formats que de titres, certains insistent sur l’intérêt sinon la nécessité d’un format standard. À l’instigation du National Institute of Standards & Technology (NIST) aux États-Unis, l’Open eBook Initiative voit le jour en juin 1998 et constitue un groupe de travail de 25 personnes sous le nom d'Open eBook Authoring Group, qui deviendra l’Open eBook Forum en janvier 2000.

 

Ce groupe élabore l’OeB (Open eBook), un format de livre numérique basé sur le langage XML et destiné à normaliser le contenu, la structure et la présentation des livres numériques. Le format OeB est défini par l’OeBPS (Open eBook Publication Structure), dont la version 1.0 est disponible en septembre 1999. L’OeBPS propose une version originale destinée aux professionnels de la publication et une version ouverte appartenant au domaine public. Le format OeB devient vite un standard qui sert lui-même de base à de nombreux formats, par exemple le format PRC pour le Mobipocket Reader (lancé en mars 2000) ou le format LIT pour le Microsoft Reader (lancé en avril 2000).

 

Le format PDF s’adapte

 

Les nouvelles versions d’Adobe Acrobat permettent de créer des PDF compatibles avec le  format OeB (puis le format EPUB). Adobe lance aussi Adobe Digital Editions, un logiciel qui adapte le texte du livre à la taille de l’écran, utilisé notamment par le Sony Reader, tablette de lecture lancée en octobre 2006. Après avoir été un format propriétaire, le format PDF devient un standard ouvert en juillet 2008, publié en tant que norme ISO (Organisation internationale de normalisation) sous l’appellation ISO 32000-1:2008.

 

PDF 1.5 specification

Ralph Giles, CC BY SA 2.0

 

 

Nicolas Pewny, consultant web et éditions électroniques, explique : « Les PDF peuvent contenir des liens et des boutons, des champs de formulaire, des contenus audio et vidéo. Ils prennent également en charge les signatures électroniques. Le principal avantage de ce format est d’être parfaitement fidèle à la mise en page d’origine. Par contre, il est assez lourd et manque de souplesse ; il ne s’adapte que très peu à l’écran utilisé. »

 

L’EPUB cartonne

 

Après huit ans de bons et loyaux services, le format OeB laisse la place au format EPUB (acronyme de « Electronic PUBlication ») en septembre 2007. Ce nouveau standard est plébiscité par les éditeurs parce qu’il facilite le reflowing, à savoir la mise en page des livres sur tout appareil de lecture (ordinateur, smartphone, tablette, liseuse) en fonction de la taille de l’écran. Désormais géré par l’International Digital Publishing Forum (IDPF), l’EPUB original est lui-même suivi de versions plus récentes, d’abord l’EPUB2 en mai 2010 puis l’EPUB3 en octobre 2011. Après avoir été orthographié ePub puis ePUB, son orthographe officielle est maintenant EPUB. 

 

Nicolas Pewny précise : « Totalement différent de celui du PDF, ce format permet d’afficher un texte ajusté au tout dernier moment en fonction de l’écran et des choix du lecteur au moment précis de la lecture. La dernière version standardisée, EPUB3, repose sur HTML5, la dernière révision majeure d'HTML, format de données conçu pour représenter les pages web. Le format EPUB3 peut interroger les fonctionnalités du lecteur via une classe Java Script. Il peut ainsi adapter le contenu avec une grande souplesse. À mon avis, EPUB3 est le meilleur format pour la publication électronique aujourd’hui. Plusieurs applications permettent de créer un fichier EPUB directement, dont des logiciels libres. La plupart des liseuses sont compatibles avec le format EPUB, excepté le Kindle de Amazon, qui nécessite une transformation (par exemple avec le logiciel libre Calibre). Diverses applications de lecture supportant l'EPUB sont également disponibles pour les ordinateurs personnels, les tablettes tactiles et les smartphones. »

 

 

Pour en savoir plus :

Le Livre 010101 au format EPUB

http://www.010101book.net/fr/ 

Le Livre 010101 au format PDF

http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/65334-le-livre-010101-1971-2015