Auteurs indépendants : liberté, originalité, créativité

Clément Solym - 17.05.2010

Tribune - label - ethique - createurs


Un groupe d'auteurs indépendants réfléchit depuis plusieurs semaines à s'affranchir des contraintes et discours qui tendent à concentrer entre quelques mains droit de vie et de mort sur la pensée, l'expression, la culture.

Comme cela a déjà été fait pour la presse avec les conséquences que l'on mesure maintenant de décrédibilisation des médias.

C'est quoi un auteur indépendant ?
Un auteur est quelqu'un de fiable, qui ne tourne pas à tous les vents, une référence, « celui qui augmente, qui fait avancer », qui ne répète donc pas ce qui se fait, mais apporte du nouveau, en est conscient, l'assume, le revendique.

Indépendant ? Mais par rapport à quoi ? Plein de choses sans doute.
En amont, de tous ceux qui veulent formater son travail, lui fixer des limites, des conditions.

En aval, du jugement que l'on portera sur son travail, de sa réception.

Non qu'il ait des oeillères, qu'il refuse d'écouter les autres, mais connaissant les motivations de sa propre démarche, s'étant fixé un but, il reste le seul à savoir dans quelle mesure les propositions extérieures peuvent s'y accorder.

Non qu'il se moque du fait qu'on aime ou n'aime pas son travail, qu'on le connaisse ou non, mais il sait qu'orienter son oeuvre selon la pente du goût général, c'est détruire sa raison d'être.

Ce groupe travaille actuellement d'arrache-pied à la mise en place d'un Label éthique de l'auteur indépendant et tous les prolongements de diffusion que cela comporte, hors circuit traditionnels huilés pour les "amici" du pouvoir.

Le Label Ethique
Le Label est attribué en toute transparence par un Comité d'évaluation qui nomme, pour chaque oeuvre, trois évaluateurs qui doivent répondre à des questions précises ; un lecteur, un auteur, un "spécialiste" de la langue française.

Chaque évaluateur, en toute indépendance, soumet alors, à l'auteur et au Comité, un avis consultatif sur la recevabilité ou non de la demande.

L'auteur est ensuite invité à s'exprimer sur les évaluations. Le Comité prend alors la décision finale qui peut être une attribution du Label en l'état, un pré-accord sous réserves ou un refus motivé.
Mais au centre de la réflexion se pose la question du statut juridique et fiscal de l'auteur, inexistant. Un appel est lancé aux fins de création d'un cyber espace hors frontières pour sortir de l'imbroglio politico-financier basé sur le mensonge, l'hypocrisie et le détroussement organisé.
Pour voir l'appel lancé aux députés et sénateurs français, aux députés européens, ainsi qu'à plusieurs délégations et gouvernements étrangers. (en savoir plus)

La culture française, c'est, aujourd'hui plus que jamais, protectionnisme et répression. L'auteur indépendant devient un postulant au banc des accusés, le lectorat un porte-monnaie électoral percé.