Comment améliorer l'offre de prêt numérique dans les bibliothèques ?

Auteur invité - 30.01.2019

Tribune - pret numerique bibliotheques - pnb bibliotheque - pret livres numeriques


Lancé en 2014 par le Syndicat national de l'édition et Dilicom, avec le soutien du ministère de la Culture, le système PNB devait rendre possible le prêt de livres numériques et contenter l'ensemble de l'interprofession du livre. Les bibliothécaires ont profité de ce début d'année 2019 pour faire parvenir un courrier au SNE proposant plusieurs améliorations du système, qui est encore loin de faire l'unanimité au sein des professionnels de la lecture publique.

Lecteur ebook KO
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Nous reproduisons ci-dessous le courrier envoyé à Vincent Montagne, président du Syndicat national de l'édition :

Le 21 janvier 2019,
 
Monsieur Vincent Montagne 
Président du Syndicat national de |’édition
115 Boulevard Saint-Germain
75006 PARIS

Monsieur le Président,

L'Association des bibliothécaires de France, l’Association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements intercommunaux des villes de France, l’Association des bibliothécaires départementaux, l’Association RéseauCarel et la Fédération des utilisateurs de logiciels pour bibliothèques, information et documentation souhaitent vous faire part de leurs réflexions sur |’avenir du dispositif Prêt numérique en bibliothèque (PNB).

Nous considérons que la complétude de l’offre PNB, prévue en 2014 par la première des Douze recommandations signées par |’interprofession, est une condition primordiale pour la diffusion du livre numérique en bibliothèque. Or une partie du catalogue numérique disponible pour le grand public est encore indisponible dans l'offre proposée par PNB aux collectivités territoriales. Nous attendons beaucoup des résultats de |’enquête que Dilicom va mener dans les prochaines semaines auprès des éditeurs dont l'offre est absente ou partiellement présente dans PNB.

Par ailleurs, certains modèles de licences présents dans PNB sont peu pertinents pour les petites et moyennes bibliothèques, qui constituent une part importante du maillage de la lecture publique et dont les lecteurs ont vocation, eux aussi, à avoir accès au livre numérique. Le nombre de prêts autorisés pour un titre acquis (jetons) est souvent trop important pour ces établissements, qui se satisferaient sans doute pour la plupart d’ entre eux d’un nombre de 25 jetons.

En outre, un nombre de 10 utilisateurs simultanés autorisés pourrait permettre une souplesse d’usage qui répondrait aux besoins de toutes les bibliothèques, quelle que soit leur taille. De ce point de vue, eu égard aux contraintes financières connues de tous qui pèsent sur les collectivités territoriales, la stabilité du prix du jeton constitue, à nos yeux, un élément décisif pour que nous puissions collectivement, élus, bibliothécaires et éditeurs, répondre à la demande de tous nos concitoyens d'un égal accès à la culture.

Enfin, la constitution d’un catalogue de fonds diversifié, comme la gestion de l'offre numérique des bibliothèques, sont grandement facilitées par une durée de licence illimitée pour les titres de fonds (parution intervenue il y a plus d’un an) et de dix ans pour les nouveautés (parution de moins d’un an).
Nous souhaitons vous informer que nous sommes a la disposition du SNE pour faire avancer celles des questions qui appellent un traitement collectif et interprofessionnel et que nous comptons parallèlement continuer le travail de sensibilisation que nous menons avec chacune des maisons d’édition pour les engager à toujours mieux adapter leurs offres de licence a la réalité du service que nous rendons à nos usagers.

Il nous parait également important d’améliorer la visibilité et l’accès à l’offre numérique dans nos catalogues et nos bibliothèques numériques. En effet, la qualité des métadonnées descriptives des livres numériques et la mise en place de la DRM LCP sont des enjeux majeurs pour la réussite du prêt numérique en bibliothèque.
Ainsi, nous nous associons au SNE pour partager le constat de la nécessaire et rapide adoption de la DRM LCP par les systèmes et technologies mis en œuvre pour la fourniture de livres numériques en bibliothèque. À cet égard, nous appuierons la démarche que souhaite engager le ministère de la Culture pour inciter nos prestataires de logiciels à effectuer les développements allant dans ce sens.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.