Editions Diabase : "Par amour de la lecture, des livres et de la transmission"

Editions La Différence - 27.06.2013

Tribune - éditions Diabase - amour de la lecture - écriture


Après L'Arachnéen (Sandra Alvarez de Toledo), après les Éditions Cénomane (Alain Mala), après les Éditions La Part Commune (Mireille Lacour et Irène Landrein), les Éditions de la Différence donnent aujourd'hui la parole à Yves Bescond et à Cypris Kophidès, responsables des Éditions Diabase.

L'un et l'autre ont ainsi l'occasion de faire connaitre aux lecteurs de cette tribune les raisons profondes qui les ont conduits à s'engager dans la publication d'ouvrages non seulement diversifiés mais dont la qualité ne laisse place à aucune discussion. Ils annoncent aussi les trois nouveaux titres qui paraitront en octobre et en novembre 2013. 

Suivront, dans les jeudis à venir, une tribune des responsables de L'Amandier et du Temps des Cerises.

 

Comment les Éditions de la Différence ne se réjouiraient-elles pas de la confiance dont veulent bien les honorer les dirigeants de ces six maisons  d'éditions ? Comment ces maisons ne se féliciteraient pas elles-mêmes de bénéficier, désormais, de l'engagement, de la compétence et de l'enthousiasme des neuf délégués régionaux qui, dès maintenant, ont la tâche de présenter et de défendre, au cours du troisième quadrimestre de cette année, les cinquante-cinq ouvrages, ceux de La Différence compris, que ce groupement de sept éditeurs a sélectionnés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Editions Diabase ont été créées en 1995. Pourquoi ? Par amour de la lecture, des livres et de la transmission bien sûr, mais sans doute aussi par amour de l'accompagnement à la création, de la « mise au monde » d'un rythme à chaque fois particulier de mots et de silences et parce que la littérature demeure un medium exceptionnel d'expression de soi et du monde. L'exigence de l'écriture et l'engagement du sujet décident des choix éditoriaux. Ce fut le cas du premier livre Le jour où l'espace a coupé le temps, ouvrage de psychanalysed'Alain Manier qui, soutenu par une langue limpide, combine théorie et clinique de la psychose en s'appuyant sur la pensée de Saussure. Les Editions Diabase se sont ainsi constituées sur un rythme de cinq à sept livres par an. 

 

La collection « Littérature » invite à partager l'enjeu d'une sensibilité et d'un style, à découvrir l'univers d'un écrivain que le lecteur peut retrouver sur plusieurs titres, de F.J. Ossang à Françoise Moreau, d'Hervé Jaouen à Justine Bo… Romans, récits, nouvelles, déambulations poétiques, toujours l'écriture porte le sujet, lui donne ses couleurs, sa musique, le fait exploser, parfois... 

 

La collection « Liens et Résonance » accueille des textes de l'aventure intérieure, de la création littéraire à la spiritualité : par exemple les inédits du plasticien-voyageur Claude Lagoutte, Carnets du Tibet et En suivant la Narmada, ou le récit de ce jeune Français devenu swami sur les bords du Gange Mémoires d'un Sadhu blanc. Un entretien nous conduit avec Charles Juliet D'une rive à l'autre de sa vie, ou nous entraîne à partager avec Yvon Le Men une Langue fraternelle.

 

Dans la collection « À Voix haute » s'expriment les témoignages de parcours singuliers comme celui de Jocelyne Ollivier-Henry vivant avec les Inuit du Nord Groenland, ouvrage préfacé par Jean Malaurie.

 

Enfin quelques livres trouvent territoire dans une « Hors Collection » où l'écriture et les arts plastiques - photographie, dessin, peinture - conversent : Sur un fil avec les textes et les dessins de Daniel Nadaud, suivis d'un entretien avec Bernard Noël, ou J'irai voir la mer à vélo de Marie-France Brune et les photographies de Stéphane Maillard…

 

 

 

 

Rejoindre la structure de diffusion des Editions La Différence c'est rejoindre un pôle qui met en lumière la création littéraire et la défend auprès des libraires, c'est continuer à maintenir la diversité des écritures et les contrastes des territoires de l'imaginaire. C'est aussi la possibilité de confirmer nos choix éditoriaux dans un compagnonnage fertile.

 

Trois nouveaux titres paraîtront en octobre et novembre 2013. 

 

Le sixième roman de Françoise Moreau Le Petit Français ou comment rechercher son père peut changer le cours de plusieurs vies. Une quête racontée avec passion dans une prose fluide et imagée.

Remonter les rivières de Liza Kérivel, récit d'une absence et de son vertige qui devient chemin de reconquête du vide. Une écriture tendue et nerveuse qui saisit les violences sourdes.

 

Enfin Lettres de mes chats de la grande poétesse israélienne Bluma Finkelstein. Portraits de chats mais aussi portrait, avec humour, de leur « maman-écrivaine » ! A savourer en ronronnant ….

 

En préparation pour l'année 2014, la réédition du très beau texte de Louis Guilloux « Souvenirs sur Georges Palante », celui des conversations avec Raymond Carver ainsi que des inédits de Gérard Bessière, de Eugène Green…