Francfort en français : “La langue française appartient à tous”

La rédaction - 20.10.2016

Tribune - Francfort en Français - France invitée honneur Francfort - langue française


Le compte à rebours est lancé : dans un an, la France sera au coeur de la Foire du Livre de Francfort, en tant qu'invitée d'honneur. La venue événement, supervisée par l'Institut français, mettre l'hospitalité au coeur de son programme. Mais aussi la langue française, que les écrivains ont choisi de saluer dans une tribune.

 

Frankfurt Buchmesse 2015

La Foire du Livre de Francfort (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

« L’hospitalité langagière, où le plaisir d’habiter la langue de l’autre est compensée par le plaisir de recevoir chez soi, dans sa propre demeure d’accueil, la parole de l’étranger »

Paul Ricœur, Sur la traduction, 2004, édition Bayard

 

« Tout ce qui a été écrit depuis l’origine nous appartient à tous », répétait sans cesse le metteur en scène de théâtre Antoine Vitez. Aujourd’hui, nous devrions rappeler que la langue française appartient à tous, qu’elle existe grâce à ce qui a été emprunté et traduit, avec toutes les autres langues qu’elle a rencontrées et qui l’ont enrichie. 

 

Nous ressentons l’urgence d’absorber et d’accueillir dans nos mots, dans nos langues imparfaites et incomplètes tout ce que d’autres ont écrit ou dit, ce qui est écrit aujourd’hui et ce qui sera écrit demain. Et ainsi rendre hommage, comme Paul Ricœur nous avait invités à le faire, à cette « hospitalité où le plaisir d’habiter la langue de l’autre est compensée par le plaisir de recevoir chez soi, dans sa propre demeure d’accueil, la parole de l’étranger ».

 

 

Texte signé par Frédéric Boyer, Alain Mabanckou, Dany Laferrière, J-M G Le Clézio, Patrick Modiano, Marie NDiaye, Abdelatif Laâbi, Heinz Wismann, Gwenaëlle Aubry, Patrick Chamoiseau, Philippe Djian, Régis Jauffrey, Yasmina Réza, Mohammed Hmoudane, Atiq Rahimi, Christine Angot, Barbara Cassin, Ruedi Baur, Gisèle Sapiro, Jean-Philippe Toussaint, Marie Darrieussecq, Gila Lustiger, Tiphaine Samoyault, Abdourahman Waberi, Olivier Rolin, Maylis de Kerangal, Mathias Enard, Patrick Deville, Wajdi Mouawad, Alain Badiou, Patrick Boucheron, Jean Mattern, Charles Dantzig, Camille de Toledo, Boualem Sansal, Roger Chartier, Kamel Daoud, Leyla Dakhli, Hela Ouardi, Cécile Wajsbrot, Pierre Michon, Olivier Cadiot, Charles Berbérian, Pénélope Bagieu, Brigitte Findakly, Lewis Trondheim, Guy Delisle, Guillaume Long, Kitty Crowther, Timothée de Fombelle, Ramona Badescu, Claude Ponti.

 

 

Francfort en français, l'invitation de 2017

 

Francfort en français sera en effet au cœur de l’invitation pour la 69e édition de la Frankfurter Buchmesse, près de 30 années après l’édition de 1989, où le pays fut invité d’honneur. Au cœur de cette manifestation, le programme s’articulera sur l’innovation et le travail numérique, la langue française comme moyen de partage des connaissances et de convivialité et le renouvellement des échanges culturels franco-allemands, à travers la jeunesse.

 

En marge de cette tribune, et invité à s’exprimer, Manuel Valls a assuré : « La culture, et en particulier, la culture du livre, a toujours été au centre des rapports exceptionnels entretenus par les deux pays. »

 

Juergen Boos, président de la Frankfurter Buchmesse, assurait de son côté : « En choisissant la France comme invitée d’honneur, nous voulons prendre soin et renforcer les grandes tendances d’échanges cultuels. La question de l’identité européenne ne peut pas être résolue par la combinaison de nos différences nationales. Aujourd’hui, alors que les frontières perdent leur pertinence, en raison de la numérisation et de la mondialisation, de nouvelles formes de coopérations culturelles doivent être inventées. »