medias

Illustré et sciences-humaines : premières approches éditoriales

Association Effervescence - 22.07.2014

Tribune - stage témoignage - travail lecture - liberté mission


Chaque semaine, ActuaLitté, en partenariat avec l'association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du master Édition et Audiovisuel de Paris-Sorbonne, vous donne rendez-vous : retrouvez dans les colonnes de notre magazine une chronique, réalisée par les étudiants de la formation, racontant la vie du master et de l'association. 

 

Cette semaine, quatre étudiants de la promotion Édition vous relatent leur (dernière ?) expérience comme stagiaires éditoriaux.

 

Comme pour l'option Audiovisuel, le stage en entreprise est obligatoire pour la spécialité Édition du master. Alors que la date butoir des remises de rapports et des soutenances approche, les étudiants nous font part de leurs impressions sur leur stage de fin d'année.

 

Plusieurs chroniques thématiques, échelonnées sur le mois à venir, vous livreront le ressenti de ces futurs professionnels immergés dans des structures et des départements variés. Découvrez tout de suite trois comptes-rendus dans les domaines de l'illustré et des sciences humaines.

 

***

 

Working space

Alexander Smolianitski, CC BY NC ND 2.0

 

 

Bénédicte Petit – Flammarion, département Savoir

 

Le secteur de l'édition me passionne tellement que je pourrais travailler dans tous les départements. Pour ce dernier stage de six mois, je souhaitais découvrir l'univers du poche. En effet, le livre au format poche représente aujourd'hui un quart de la production éditoriale et 14 % des ventes, ce qui en fait un secteur plus que porteur et exploitable. Outre me familiariser avec ce secteur, je désirais connaître les enjeux, les impacts et le traitement des sciences humaines dans ce format sur le marché actuel. La collection « Champs » de Flammarion répondait à toutes ces attentes et interrogations. 

 

J'y suis assistante d'édition depuis mai et ce jusqu'au 31 octobre. Mes tâches sont diverses : je rédige des fiches de lecture, j'effectue des demandes de droits, des préparations de textes, des relectures, des index, j'entre en relation avec la fabrication... C'est un très bon stage, j'apprends énormément et j'en suis vraiment contente. L'ambiance de travail y est très bonne et mon maître de stage a su me donner rapidement confiance en m'offrant une grande liberté et de l'autonomie dans mes missions. 

 

Pour voir son profil Linkedin, cliquez ici.

 

Iris Dion – Mango Pratique

 

Actuellement en stage chez Mango Pratique – filiale du groupe Média Participations – pour une durée de six mois, je suis en charge du suivi éditorial d'ouvrages sur le bien-être. 

 

« Le bonheur est à la mode », m'a-t-on annoncé à mon arrivée. Effectivement, c'est bien ce vers quoi sont tournés les titres sur lesquels je travaille : santé, relaxation et antistress, méditation, médecine douce, sport, petits plaisirs quotidiens, parenting, coloriages pour adultes... Les formats et les supports sont divers mais les thématiques tournent toujours autour du bien-être physique et mental et de la façon dont on peut améliorer son quotidien. 

 

Réflexion sur les projets à venir, préparations de copie, relectures, rédaction, collaboration avec les auteurs, les traducteurs, les maquettistes, les illustrateurs, les agents étrangers : le secteur Pratique offre de multiples occupations et nécessite une collaboration suivie avec tous les intervenants de la chaîne du livre. Ce stage me fait réaliser que savoir travailler avec les autres est tout aussi important que de savoir travailler sur les textes, les images ou la maquette. Et l'ensemble de ces missions ne fait que confirmer ma passion pour l'édition illustrée. 

 

Pour voir son profil Linkedin, cliquez ici.

 

Jeanne Mauboussin – Flammarion Livres pratiques et illustrés

 

J'avais déjà postulé l'année dernière pour un stage à temps partiel mais malheureusement l'éditrice cherchait quelqu'un à temps plein. J'ai donc retenté ma chance cette année et j'ai été prise presque tout de suite, car je pouvais rester six mois et ce pendant l'été, ce qui est un vrai plus. 

 

J'occupe un poste similaire à celui d'une assistante éditoriale. Je prépare et relis des manuscrits, mène des recherches iconographiques, j'ai même préparé du matériel pour les réunions commerciales. La recherche de l'image qui correspond le mieux à l'ambiance du livre et au texte, le travail de chromie effectué sur les Cromalins du photograveur avec le service fabrication, la recherche de l'harmonie entre texte et image... voilà ce qui me plaît le plus. 

 

J'ai également pu perfectionner mes connaissances de certains outils, notamment Photoshop et InDesign, ce qui est un vrai plus, je pense, pour mon avenir professionnel. J'ai apprécié d'intégrer moi-même les corrections sur certains fichiers. Cela permet d'être au cœur du texte et de ne pouvoir s'en prendre qu'à soi-même si une correction a été oubliée, donc pas de raison de blâmer le graphiste. C'est à ce moment-là qu'on se rend compte à quel point il est difficile d'être attentif à tout ce qui est demandé, même avec la meilleure volonté du monde. 

 

Tout y est varié et créatif, on ne s'ennuie jamais dans l'illustré. C'est un secteur toujours en pleine effervescence et qui nécessite d'être attentif aux attentes du lecteur, aux tendances du marché, aux nouveautés... La concurrence étant parfois rude, il faut tout le temps chercher à se dépasser et c'est ce qui me plaît.

 

Avec un premier stage en pratique, je souhaitais confirmer ma volonté de continuer dans ce secteur qui a suscité ma curiosité il y a peu. C'est chose faite. Je sais maintenant que c'est la voie dans laquelle je veux continuer à travailler.

 

Pour voir son profil Linkedin, cliquez ici.

 

***

 

De nouveaux témoignages sur les stages éditoriaux vous attendent dans les semaines à venir. Vous y découvrirez à quel point le monde de l'édition peut être petit !

 

Si vous voulez (re)lire nos chroniques déjà publiées sur ActuaLitté, c'est ici ! Si vous voulez être informés chaque semaine de la parution de notre nouvelle chronique, c'est ici !
À mardi prochain !