Journée des bibliothèques : le rapport Orsenna-Corbin “ne brasse que du vent”

Auteur invité - 10.04.2018

Tribune - journee bibliotheques - rapport orsenna bibliotheques - bibliotheques ouvrir mieux


Alors que le gouvernement s'est lancé dans plusieurs réformes qui tendent le dialogue social en l'évitant soigneusement, il a également pour ambition d'ouvrir mieux et plus les bibliothèques tout en les accompagnant dans leur transformation.


Françoise Nyssen et Erik Orsenna
Françoise Nyssen et Erik Orsenna (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Le rapport Orsenna-Corbin fut une première étape, qui n'a pas convaincu tout le monde : les personnels de bibliothèques communales, de départements, de communautés, de communes, de grands réseaux ou d'établissements nationaux, membres de SUD Collectivités territoriales et de SUD Culture BnF, distribueront ce matin un tract devant le Grand Palais, à l'occasion de la Journée des bibliothèques. Le voici en intégralité.

 

Communiqué d’agents de bibliothèques territoriales et de la Bibliothèque Nationale de France
SUD Collectivités Territoriales / SUD Culture BnF


Nous, personnels des bibliothèques, avons pris connaissance du rapport Corbin/Orsenna, répondant à l’ambition annoncée par le gouvernement de « moderniser » la Lecture Publique. Portée par une campagne d'affichage à grands frais et une communication imprécise, hasardeuse et s’arrangeant avec la réalité, nos tutelles tentent de montrer leurs bonnes intentions.

Mais, à l’instar des « réformes » gouvernementales programmées pour l’ensemble des services publics, le «projet» est... qu’il n’y a pas de projet ! Maisons de la culture, troisièmes lieux, rôle social : tout y passe et l’ensemble a l’air appétissant ; or qu’y apprend-on ? Avec quelques millions d’euros arrachés pour soutenir le tout et un modèle de recrutement discutable, les moyens avancés sont en deçà des besoins réels, et en complète contradiction avec l’ambition de départ.

Sur le fond, la rengaine est connue : l'extension des horaires d'ouverture doit passer essentiellement par la doctrine de l’ouverture le dimanche, avec comme préconisations : la polyvalence accrue, l’utilisation massive de personnels précaires, voire de bénévoles pour combler les manques, avec pour conséquence certaine la dévalorisation de nos missions et la dégradation des conditions de travail, sans offrir de meilleurs services aux usagers.

Sur la forme, de grandes bibliothèques municipales qui pouvaient servir de modèle social ont été soigneusement évitées. Ils ont aussi évité de s'interroger sur les bibliothèques publiques d'Etat, qui ont pourtant des amplitudes horaires d'ouverture très importantes. Les conditions du « tour de France » d'Erik Orsenna (académicien et conseiller des gouvernements depuis 35 ans) et de Noël Corbin (dégraisseur officiel au ministère de la Culture et aux Affaires culturelles de Paris), ont été celles de séances de dédicaces, de promotion gouvernementale et autres mondanités. Ce qui saute aux yeux, c'est que le modèle qui sous-tend l'élaboration de ce rapport a servi de trame aux réformes visant d'autres services publics, de la Culture au fret ferroviaire en passant par les secteurs de l'énergie ou de la santé.
 

À terme, ce modèle dessert nos services, nos métiers, et cautionne le démantèlement général de la Fonction publique. Quant à la réduction des inégalités démographiques, objectif prioritaire annoncé, elle ne passera ni par un saupoudrage ni par un moins-disant social pour les personnels.

Ce rapport, qui ne brasse que du vent, ne mérite pas d'être discuté.

Les personnels de bibliothèques communales, de départements, de communautés de communes, de grands réseaux ou d'établissements nationaux, membres de SUD Collectivités territoriales et de SUD Culture BnF, sont attachés à des services publics qui « rendent service au public ». Ils défendent donc l’amélioration des conditions de travail, la diminution de la précarité, l’augmentation des effectifs d’agents titulaires, une formation professionnelle soutenue, afin de pouvoir toujours mieux assurer à tous les usagers l'accès libre et non-marchand aux connaissances et à la Culture.

9 avril 2018
SUD Collectivités Territoriales
SUD Culture BnF


Commentaires

Sud..Sans Utilité Démocratique ...car au lieu de défendre l'ouverture des lieux de culture comme les médiathèques les heures et les jours où les gens qui bossent puissent aller se cultiver..non on interdit la Culture .tout comme les connards de Daesh...écoeurant ..
Geoma - Votre comparaison d’une structure syndicale à Daesh, c’est du grand n’importe quoi. Un peu de mesure svp.
Si l’allusion à Daesch est pour le moins déplacée, Geoma a tout à fait raison sur le fond.
Bravo à SUD: je vous soutiens à 200%. Comment prétendre ouvrir les médiathèques le dimanche quand, déjà, dans la semaine, on ne nous permet pas d'accueillir nos usagers correctement?
Et bien, Mortelune, la réponse à votre question est bien simple. Les usagers préfèrent aller à la bibliothèque le samedi ou le dimanche car dans bien des cas ils bossent pendant la semaine.

Et oui, n’en déplaise à Sud, un jour le service public sera au service des usagers.
Monsieur,

je vous informe que la grande majorité des bibliothèques publiques sont ouvertes le samedi....
Mortelune : nous n'avons aucune idée de ce qu'il en est en semaine, nous ne pouvons pas y aller puisque nous travaillons... Peut-être un jour, le service public sera-t-il dédié au public et prendra-t-on son avis en compte ?
Totalement d'accord : c'est une n'ième attaque déguisée du service public et de ceux qui sont chargés de le mettre en œuvre. On oublie trop souvent de rappeler pourquoi les services publics existent à savoir de garantir l'égalité d'accès à des services tel que la santé l'éducation, les transports, la culture les loisirs et j'en passe et ce quel que soit son niveau social et à maxima gratuitement ou avec des tarifs contrôlés et encadrés bref autant d'argument qui ne permettent pas l'attaque des fonctionnaires !! honte aux maires et à leur adjoints qui appliqueront la politique de Macron en matière d'ouverture du dimanche des médiathèque envoutés par la carotte des 8 millions !

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.