Juke-Books #10 : le Hobbit ne fait pas dans la demi-mesure

Clément Solym - 07.12.2012

Tribune - Le Hobbit - J R R Tolkien - Juke-Books


Le Juke-Books se synchronise avec le grand écran : tandis que Le Hobbit - Un voyage inattendu se rapproche des cinémas français, la platine accueille une des oeuvres les plus imposantes de la fantasy, celle de J.R.R. Tolkien. Et la discographie qui l'accompagne la dépasse pratiquement en volume... Semi-hommes ou trolls des cavernes, il y en a pour tous les genres.

 

 

Impossible de prétendre recenser les morceaux inspirés de l'oeuvre de Tolkien sans réserver un bon paragraphe à Led Zeppelin : le quatuor britannique, fondé en 1968, fait référence à l'univers de Tolkien dès son 2e album, Led Zeppelin II. Dans la chanson d'amour Ramble On, où le narrateur conte son voyage à la recherche d'une belle. Voyage qui lui fait croiser une autre créature, bien moins sympathique...

Dans les précipices les plus sombres du Mordor
J'ai rencontré une fille si belle
Mais Gollum, et le sombre créateur
Ont disparu en l'emportant

Il ne s'agit pas de la seule excursion du groupe en Terre du Milieu : Battle of Evermore, Misty Mountain Hop ou Over The Hills and Far Away s'imposent comme d'autres classiques de Led Zeppelin, mais comportent également des emprunts assumés à Bilbo le Hobbit ou au Seigneur des Anneaux. Contrairement à l'idée reçue, Stairway to Heaven ne se rapporte pas à l'oeuvre de Tolkien... Strider (Grand-Pas en français), le nom du chien de Robert Plant, chanteur du groupe, si : il s'agit d'un des surnoms d'Aragorn, un des personnages principaux de la trilogie.

 

 

The Original Hobbit

 Epiclectic, CC BY-ND 2.0

 

 

Dès lors que l'on touche à la Fantasy, les groupes de métal symphonique accourent en masse, qu'il s'agisse des Italiens de Rhapsody Of Fire, les Néerlandais de Carach Angren ou Cradle of Filth, qui tire déjà plus vers le black. D'ailleurs, Black Sabbath, dans The Wizard, fait probablement référence à Gandalf, puisqu'il dépeint un magicien plutôt sympa, qui « transforme les larmes en joie ».

 

 

 

 

Les producteurs de The Hobbit se sont d'ailleurs payé le luxe d'inviter Dani Filth, de Cradle of Filth, à réaliser un caméo dans la trilogie à venir : « Nous avons remarqué que l'oeuvre de Tolkien était très utilisée par les jeunes d'aujourd'hui, et notamment dans les communautés Métal et Hip-Hop, alors nous nous sommes dit que nous allions leur faire un clin d'oeil en retour », expliquent-ils.

  

Et ils n'ont pas tort : hip-hop et rap se sont eux aussi abreuvés à la source vive de Tolkien, à l'instar de Coolio. Mais si : Gangsta Paradise, en 1995... Sur l'album, la chanson n°14, Bright as the Sun, la rappeur s'approprie le vocabulaire de Tolkien et l'adapte en argot de la rue, où « hobbit » devient un moyen de moquer l'attitude de ceux... qui se la racontent.

 

Enfin, signalons la Mixtape officielle d'IAM, mise au point avec DJ Kheops et DJ Cut Killer et publiée en 2007. Annonçant l'album Saison 5, elle débute avec Intro du Mordor et quelques dialogues extraits de la première trilogie réalisée par Peter Jackson.

 

 

 

 

Pour un état des lieux bien plus complet, qui remplira votre lecteur MP3 le temps d'un voyage entre la  Comté et la Montagne solitaire, rendez-vous sur ce site.

 

 

Juke-Books #10 : le Hobbit ne fait pas dans la demi-mesure by ActuaLittu00e9 on Grooveshark','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}">