#JDMF15 : "Je pense que ma participation a été un moteur"

La rédaction - 03.08.2015

Tribune - Journée manuscrit - livres francophonie - UNESCO fête livre


Inspirée de la Fête de la musique que l’on doit au ministre de la Culture Jack Lang, la Journée du Manuscrit Francophone sera célébrée pour sa troisième édition au siège de l’UNESCO. Au cours des précédentes années, ce sont des centaines d’auteurs qui ont pu recevoir leur livre imprimé, le 24 octobre. Une date anniversaire dont se souvient Lhattie Haniel, qui fut l’une des lauréates de l’édition 2014. Elle nous raconte ses souvenirs, et ce qui en a découlé...

 

Journée manuscrit francophone témoignage

 

 

 

Lorsque j’ai décidé de participer, avec Les Éditions du Net, au concours de La Journée du Manuscrit 2014, je venais de publier une première romance au mois d’août et une seconde était en cours de publication. Cependant, je n’ai vu l’annonce de ce concours que fin septembre, soit quelques jours avant la date limite de participation. Comme cette annonce était partagée sur la page Facebook de Claire SAIM « Jane Austen Lost in France » (Claire me suit depuis mes débuts d’auteur et est également la rédactrice en chef adjointe du Webzine d’Onirik.net qui chronique toutes mes romances), je me suis adressée à elle afin de savoir si j’avais une plume qui pourrait plaire pour participer à ce concours.

 

Sa réponse m’a poussée à répondre présente à l’appel, et l’équipe qui a géré La Journée du Manuscrit a été plus qu’agréable dans les réponses qu’elle m’a apportées, car j’avais beaucoup de questions… C’est alors qu’un énorme stress m’a envahie lorsque j’ai remarqué le timing qu’il me restait pour présenter au Comité de lecture un écrit convenable. Autant dire « presque impossible », car j’étais dans la relecture de ma deuxième romance et je n’avais sous le coude que des romances, bien qu’avancées dans leurs écritures, mais qui restaient bien trop longues à terminer et à finaliser pour ce concours. Cependant, l’envie d’y participer était assez forte et j’avais le fil d’une histoire dans mon iPhone (c’est dans l’application « Notes » que naissent toutes mes romances…) Alors j’ai mis de côté mes écrits en cours et me suis lancée dans l’écriture d’« Un Marché Incongru ! » C’était le titre de départ, mais je l’ai modifié au bout des tout premiers chapitres en lui donnant le nom d’« Un Accord Incongru ! »

 

Jour et nuit, les retours de lignes s’additionnaient, mais je ne sentais pas cet écrit abouti. Alors j’ai fait ce que je fais en général pour m’inspirer. Je mets en scène des objets relatifs à ma romance et les monte en photographies. D’ailleurs, cela m’a également servi pour la couverture de cette romance, car Les Éditions du Net acceptent la personnalisation des couvertures par soi-même.

 

Et les résultats sont là ! Des ventes quotidiennes faites sur Amazon, car toutes mes romances s’y trouvent [...] J’ai choisi l’auto-édition, alors je fais moi-même la promotion de mes romances sur Facebook, Twitter et LinkedIn avec une aide particulièrement précieuse : les blogueuses, comme Aurélie Dee du Blog The Lovely Teacher Addictions qui est, depuis, devenue fan de ma plume.

 

Puis, j’ai poursuivi l’écriture. Encore des retours de lignes, des lectures et relectures interminables, des corrections à n’en plus finir… Le soir de la date limite de participation, j’ai enregistré ma romance sur le site des Éditions du Net en me disant « Allez ! Clique sur envoi et tu verras bien ! »

 

Et c’est là que commence un nouveau stress, car le « Tu verras bien ! » se transforme vite en « Est-ce que je suis bien dans les cordes de ce que l’on attend pour un tel concours francophone ? » « Et si je me suis plantée » « Et si l’on me dit que ce n’est pas vraiment cela, être auteur »…

 

La réponse à toutes ces questions m’est parvenue quelques jours plus tard, dans un e-mail des Éditions du Net m’informant que ma romance était sélectionnée. Il m’aura fallu attendre patiemment quelques jours jusqu’au 24 octobre 2014 afin de savoir si j’avais eu la chance ou le mérite d’avoir ma romance faire partie des 20 gagnants. Tout ce stress accumulé depuis plusieurs jours s’est transformé instantanément en joie lorsque j’ai vu le titre de ma romance inscrit dans la liste des 20 gagnants lors de l’annonce faite sur la page Facebook de La Journée du Manuscrit.

 

J’étais heureuse et joyeusement surprise !

 

Après avoir informé tout mon cercle familial et amical, après avoir publié sur les réseaux sociaux ce résultat, lequel me rendait assez fier de mon travail, le soir même, la tête remplie d’idées nouvelles (tout stress dissipé), je me plongeais dans l’écriture d’une toute nouvelle romance tout en laissant encore de côté mes écrits en cours. Je venais de retrouver quelques petites annotations dans mes « Notes » et soudain un fil d’histoire se dessina instantanément dans mes pensées. Le 31 décembre au soir, je bouclais « Violet Templeton, une lady chapardeuse ». Je ne sais comment naissent en tête mes écrits, mais je reste convaincue que ce concours m’a permis d’écrire cette nouvelle romance.

 

Entre-temps, « Un Accord Incongru ! » s’est vu chroniquer et les critiques sont depuis toujours aussi flatteuses. Je ne m’explique toujours pas le succès de cette romance, écrite si rapidement et qui se retrouve avec de tels commentaires. On me dit souvent que dès les premières lignes on se retrouve happé par l’histoire de miss Dolly Green et l’on n’arrive plus à lâcher cette romance avant sa fin.

 

Et les résultats sont là ! Des ventes quotidiennes faites sur Amazon, car toutes mes romances s’y trouvent, et « Un Accord Incongru ! » n’échappe pas à ces ventes ou téléchargements sur Kindle Unlimited en ayant plus de 14.000 pages lues en moins de deux semaines. Je vous avoue être très satisfaite de ces résultats. J’ai choisi l’auto-édition, alors je fais moi-même la promotion de mes romances sur Facebook, Twitter et LinkedIn avec une aide particulièrement précieuse : les blogueuses, comme Aurélie Dee du Blog The Lovely Teacher Addictions qui est, depuis, devenue fan de ma plume.

 

Voilà ! Cette histoire aurait pu s’arrêter là. Mais non !

 

Tout récemment, lors d’une soirée privée où Claire Barré, Scénariste et Auteure, présentait son dernier ouvrage, j’ai fait la connaissance, grâce à Claire qui me l’a présentée, de Dominique Lecouturier, Productrice chez FargoProd. Fortement intéressée par mes romances historiques pour une éventuelle adaptation en séries télévisées pour une chaîne de télévision française, Dominique m’a demandé si je pouvais lui faire suivre celles-ci. Elle est alors, très intéressée par « Un Accord Incongru ! » qui semble être la romance la plus adaptable. Aussi, pour une fois, je vais prendre mon mal en patience et attendre sagement la réponse de Dominique.

 

 

 

Et, comment pourrais-je vous dire que cette petite romance, l’air de rien, gagne un concours francophone et se retrouve sur le chemin des grands, même si rien n’est encore fait ? J’avoue ne savoir pas comment vous l’expliquer. Mais quelle belle sensation, quel beau ressenti lorsque des personnes comme Dominique Lecouturier s’intéressent aux écrits d’un auteur tel que moi, qui a fait le choix de l’autoédition. Et il y a aussi Claire Saim d’Onirik.net que je n’oublie pas, car elle a été la première à vouloir me lire et, depuis, « insiste » pour lire toutes mes romances et me donne toujours un avis sincère, ce qui ne peut qu’améliorer mon écriture. Et lors de sa chronique sur « Un Accord Incongru ! », je reste encore à ce jour très fière de ses propos dont voici un extrait : « Lhattie Haniel, une auteure de romances françaises qui gagne à être connue… Son roman est charmant, une jolie surprise… […] Voilà une auteure de l’auto-édition que nous suivons depuis ses débuts, qui a su se créer un univers douillet très personnel, une romance Régence à la française, avec un petit côté piquant qui n’est pas pour nous déplaire. Assurément, une romancière à suivre ! »

 

Je suis vraiment heureuse que l’on puisse s’intéresser à mes écrits et plus particulièrement à « Un Accord Incongru ! » Je crois bien que, même si cette romance a été écrite assez rapidement, je n’ai pas oublié de mettre quelques rebondissements, émotions et autres joie, tristesse, drame, amitié, et, surtout, de l’amour pour que cette romance plaise à ceux et celles qui la lisent.

 

Je pense que ma participation à ce concours a été un moteur. Il m’a permis de me sentir rassurée à propos de ce que j’écris et, depuis, je dois dire que je n’ai jamais reposé ma plume. Et d’ici fin août 2015, je publierai une nouvelle romance inspirée de la vie de Jane Austen, une romancière que j’admire tant par l’écriture que par le détail des choses de la vie qu’elle prenait à cœur de décrire dans toutes ses romances.

 

Par ailleurs, grâce aux 100 exemplaires d’« Un Accord Incongru ! » que j’ai gagnés à ce concours, et que les Éditions du Net m’ont fait parvenir avec beaucoup d’attention, je vais pouvoir faire ma première dédicace en septembre prochain. Quant à La Journée du Manuscrit 2015, il se pourrait bien que je participe avec une nouvelle romance qui n’a encore pas vu le jour…

Lhattie Haniel

 

 

Pour prendre part à la #JDM15, tout se passe à cette adresse

 

A l'occasion de sa troisième édition, cet événement, qui se veut Fête du livre, est coorganisé avec le ministère de la Culture et de la Francophonie de Côte d'Ivoire et la Délégation permanente de la Côte d'Ivoire auprès de l'UNESCO.