Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

“Les chaises, c'est comme les auteurs : sans elles, pas de manifestation”

Auteur invité - 29.08.2017

Tribune - rémunération auteurs festival - auteurs rémunération festival - Le livre sur les quais Morges


Les autrices et auteurs de Suisse ont pris leur plus belle plume et envoyé un courrier qui ne manque pas de piment aux organisateurs du salon Le livre sur les quais. Ce festival se déroule à Morges, du 1er au 3 septembre prochain, et l’organisation s’en réjouit. Presque... 



 

C'est un courrier parfumé au vitriol qui a été expédié, avec au coeur de la problématique, la rémunération des auteurs durant le festival de Morges, dans ce cas précis, mais plus largement, dans les différentes manifestations littéraires.

Nous reproduisons ici, dans son intégralité, le courrier envoyé aux organisateurs. 

 

Chers organisateurs du Livre sur les quais,
 

Comme chaque année depuis huit ans, Morges accueille en ce premier weekend de septembre la belle manifestation littéraire « Le livre sur les quais ». L’AdS salue chaleureusement cette manifestation qui met en valeur le travail, le talent et l’inspiration des autrices et auteurs, traductrices et traducteurs de Suisse et d’ailleurs.
 

Permettons-nous d'ajouter un petit « bémol » tout de même.
 

comme chaque année depuis huit ans, les organisateurs réaffirment la politique de la manifestation : on ne rémunère pas les autrices et auteurs invités. Leurs prestations, tables rondes, entretiens et lectures, sont un type de promotion et non un véritable travail ; les autrices et auteurs n’ont rien à préparer, ils n’ont qu’à être là. Le sujet, on s'en souvient, a été largement débattu lors de la précédente édition et chacun avait pu exprimer sa position.
 

Côté économique, cependant, il y a du nouveau : les rencontres seront payantes (à un prix certes modique) pour le public.

Et les organisateurs d’expliquer qu’il faut bien financer les infrastructures : mobilier, locaux, etc.

Payer les chaises, en somme. L’AdS pose donc la question : est-ce que, contrairement aux autrices et auteurs, les chaises ne se contenteraient-elles pas d'être simplement là ? Auraient-elles, contrairement aux autrices et auteurs, un vrai travail de préparation à faire pour accueillir le public ? Courber l’échine au bon moment, peut-être ?

« Le livre sur les quais », c’est donc cette manifestation unique où les auteurs, sans lesquels il n’y a pas de livres, ne sont pas payés. Contrairement aux chaises.
 

Honoraires des écrivaines et des traducteurs littéraires : un barème bienvenu


En toute amitié, l’AdS propose donc de renommer la manifestation « Les Chaises sur les quais », pour rendre enfin l’hommage qu’elles méritent aux véritables héroïnes de cette belle manifestation ! Ou, pour être plus exact et précis : « Les Chaises sur les Quais (Avec des Auteurs Assis Dessus) » parce qu’enfin, les autrices et auteurs, c’est comme les chaises : sans elles et sans eux, pas de manifestation.

                                                                                        

Meilleures salutations,

vos Autrices et auteurs de Suisse AdS


 

P.S. Suite à l’édition du Livre sur les quais 2016, où l’AdS a été invitée à débattre de la rémunération des auteurs à l’occasion d’une table ronde, l’association a rédigé des recommandations de rémunération des auteurs et traductrices.

Celles-ci peuvent être consultées à cette adresse.


NdlR : ActuaLitté reviendra dans un prochain article, plus détaillé sur ce point. Les organisateurs de Morges n'étaient pas joignables au moment de la publication.