Livre Paris : Monsieur Macron, votre boycott “m’a fait l’effet d’une douche froide”

Auteur invité - 16.03.2018

Tribune - Macron Livre Paris - Macron boycott Russie - Librairie Globe Livre Paris


Quand l'actualité politique se heurte à l'actualité culturelle : le salon Livre Paris a subi hier les frais des relations diplomatiques très refroidies avec la Russie, pays invité d'honneur du salon. Lors de sa visite et en soutien au Royaume-Uni, qui soupçonne la Russie d'avoir commandité un assassinat, Emmanuel Macron a boycotté le stand de la Russie.
 

Natalia Turine, directrice de la librairie du Globe, qui anime le stand de la Russie à Livre Paris, et de la maison d'édition Louison, qui publie des auteurs russes, dénonce un geste qui pénalise à la fois son entreprise et les échanges culturels entre France et Russie. Nous reproduisons ci-dessous l'intégralité de sa lettre ouverte.


stand russie
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Monsieur le Président, 

 

Je m’adresse à vous en tant que chef d’entreprise française. Je dirige la librairie du Globe et les éditions Louison. Votre boycott du pavillon russe, pays invité d’honneur cette année à Livre Paris, a un impact direct sur mes investissements. Et je passe sous silence l’impact sur moi en tant qu’éditrice et intellectuelle. 

 

Je reviens tout d’abord sur l’appellation « pays invité d’honneur », car rappelons-nous que c’est un titre, certes honorifique, mais qui se paye et qui se paye cher. Il permet à tous les éditeurs présents de voir ce salon exister, car c’est grâce à l’argent de ces pays invités d’honneur que ce festival est financé. Je laisse le soin aux Brésiliens, Russes ou Polonais de révéler le montant du prix de l’« invitation ». J’ai dépensé 100 000 euros pour le stand de la librairie du Globe, librairie officielle du stand de la Russie. Je suis un chef d’entreprise français, et par votre boycott, j’ai reçu une claque, et mon entreprise est mise en péril. 

 

Mais parlons de Louison, ma maison d’édition. Savez-vous, Monsieur le Président, ce que touche un auteur russe pour son roman, qui souvent excède les 1000 pages, car oui les Russes écrivent souvent de longs romans ? Il touche 1000 euros d’à-valoir. Puis, il y a le coût de la traduction. Un traducteur français est payé aux alentours de 25 euros par feuillet. En faisant un rapide calcul, cela équivaut à peu de choses près à 25 000 euros. 

 

Tous ces coûts, je les paye de ma poche, car je suis indépendante, je n’ai pas d’aides ou des subventions de la part de l’État français. 

 

Aujourd’hui, suite à votre boycott qui m’a fait l’effet d’une douche froide, vous devez bien vous en douter, que dois-je faire Monsieur le Président en tant qu’Européenne et pour rester solidaire avec l’Europe ? Dois-je fermer mes deux entreprises par solidarité ? Vous m’avez pénalisé à deux titres hier : en tant qu’entrepreneur français, mais aussi en tant qu’intellectuelle. Vous avez fait de la culture un point fort de votre projet, mais face à votre absence sur le stand de la Russie à Livres Paris 2018, c’est un tout autre message que vous m’avez délivré. Vous avez dit dans votre communiqué qu’il y a encore de la place pour des rencontres avec des intellectuels, des acteurs majeurs de l’économie du livre comme éditeurs ou auteurs ? Si oui, où et quand et surtout dans quelles circonstances ?


Natalia Turine

 

Retrouver notre article : Livre Paris : Macron dédaigne le stand de la Russie


Commentaires

Lamentable de la part d'un président. Courage Madame !
Ma visite au salon, et au stand Russe, m’a confirmé dans l’idée que les Français savaient que le président "Macron" était à côté de la plaque… Merci de ce beau moment d’amitié Franco-Russe.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.