Livres du lundi #6 : pour une semaine sportive

Xavier S. Thomann - 03.06.2013

Tribune - Football - Zlatan - Tour de France


Faire un bon livre sur le sport n'est pas chose facile. Aujourd'hui, on vous propose deux livres très différents dans leur approche, sur deux sujets différents. L'un sur le football, à travers la personne de Zlatan Ibrahimovic, l'attaquant star du PSG, et un autre sur le cyclisme, sous la forme d'une histoire du Tour de France. Le premier est une bande dessinée qui joue sur l'image de Zlatan comme surhomme, le second un petit livre de la collection « Que sais-je ? » qui fait le point sur les événements marquants du Tour depuis sa création. 

 

Zlatan Style, en librairie le 6 juin, enchaîne sur une quarantaine pages toutes les blagues possibles sur le joueur suédois. Cela ressemble un peu aux plaisanteries qui font la joie des Guignols sur Canal Plus. Quand on lui dit que le PSG a gagné un match, il répond que non c'est Zlatan qui a gagné. C'est sur ce principe que les différents sketches sont déclinés, ainsi que sur la peur qu'inspire le jour. 

 

Par exemple, dans la planche « Péno », l'équipe de Marseille fait la fête sur le banc de touche, non pas parce que Zlatan n'a pas marqué (il a envoyé sans problème le ballon au fond des filets), mais parce que le gardien ne s'est pas fait mal. Le personnage d'Élie Baup déclare à l'arbitre qui ne comprend par leur effusion de joie : « On est juste contents que Mandanda s'en soit tiré sans dommages ». 

 

On pourrait mentionner également la planche « La chute » où Zlatan saute d'un avion sans parachute et explique, face aux regards interloqués, que « Même quand il saute dans le vide... Rien ne ralentit Zlatan. » Bref, les auteurs jouent toujours sur les mêmes blagues, mais ça reste néanmoins assez drôle. On regrette cependant que la lecture de l'album soit aussi rapide. 

 

 

Tour de France 4

Le Tour de France sur les Champs-Elysées, en 2006,

Joe Shlabotnik, CC BY 2.0

 

 

Il y a plus de matière dans Les 100 histoires du Tour de France. Ce volume de la collection bien connue des « Que sais-je ? » se veut à la fois pédagogique et léger. Pas de jargon ou de style universitaire, il s'agit plutôt de rendre hommage à cette épreuve sportive hors du commun, tout en gardant le sourire. 

 

Le livre met à la fois l'accent sur l'anecdotique et les grands moments du Tour. C'est donc le meilleur moyen pour les novices d'en apprendre un peu plus, et pour les connaisseurs d'affûter leur savoir. Le livre est construit par dates, de 1903 à nos jours et relate tous les événements connus, de la création de l'épreuve jusqu'aux affaires de dopage, en passant par les exploits des Fausto Coppi, Poulidor, Anquetil et autres coureurs qui sont restés dans les annales du sport. 

 

Autrement dit, on y apprend plein de choses, et l'on (re)découvre beaucoup d'épisodes méconnus de ceux qui ne sont pas fans de cyclisme. L'histoire de Gino Bartali, coureur italien qui assistait toujours à la messe avant le départ d'une épreuve et qui a remporté le Tour à deux reprises, à 10 ans d'intervalle, en 1938 et 1948. Ou celle de Francesco Cepeda, le premier coureur à décéder sur le Tour, en 1935, trois jours après sa chute. Un sportif depuis longtemps oublié. 

 

Même quand on n'est pas fan du Tour, on y trouve son compte. Le Tour de France a beau être critiqué, il reste un événement incontournable de l'été de beaucoup de Français. Les deux auteurs rappellent cette dimension paradoxale dans leur avant-propos : 

 

« Le Tour est aimé, détesté, décrié, moqué... Et pourtant, un mois de juillet sans lui, c'est comme un été sans chaleur. Même les deux guerres mondiales et le virus du dopage ne pas parvenus à le tuer. Il semble immortel. » Un bel hommage de la part de deux journalistes qui ont eux-mêmes couvert l'épreuve. Avec beaucoup de plaisir, on imagine. 

 

Zlatan Style, de Daniel Fernandes, Ben KG, Philippe Dos Santos, Edmond Tourriol & Albert Carreres, Hugo BD, 48 pages, 10,45 euros. 

 

Les 100 histoires du Tour de France, de Mustapha Kessous et Clément Lacombe, PUF, Collection « Que sais-je ? », 128 pages 9 euros.