Résister à Amazon : lettre ouverte à l'édition

La rédaction - 02.06.2016

Tribune - résister Amazon édition - lettre ouverte Amazon - éditeurs libraires auteurs


Pour la quatrième année, la Journée du Manuscrit Francophone ouvre ses portes. Cet événement soutenu par l’UNESCO grandit sans cesse, porté par son créateur Henri Mojon, président des Éditions du Net. Alors que s’ouvre la nouvelle édition, il produit une lettre ouverte, qu'ActuaLitté reproduit dans son intégralité.

 

Journée du manuscrit Francophone 2015

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Résister à Amazon, Lettre ouverte à l’édition

 

Chers Éditeurs, Libraires et Auteurs, 

 

Depuis 5 ans, Les Éditions du Net produisent des livres papier distribués en librairie grâce à l’impression à la demande. Nous comptons parmi nos clients la Bibliothèque nationale de France (BnF), l’INSEE, CNRS Éditions, de nombreux éditeurs indépendants ainsi que des auteurs autopubliés. 

 

Notre modèle et notre stratégie sont axés sur la commande de livres à travers les librairies. Les livres papier représentent 97 % de nos revenus et 70 % sont vendus par les libraires. 

 

Nous défendons auprès des auteurs autopubliés le respect des usages de l’édition concernant le prix des livres papier afin qu’il intègre la marge du libraire. De même nos livres numériques disponibles au format EPUB sont proposés à un prix égal à 70 % du format papier. 

 

Nous considérons l’autopublication comme un tremplin vers l’édition traditionnelle : les auteurs sont libres de signer avec un de ces éditeurs, ce qu’une trentaine d’entre eux a déjà fait. 

 

Comme vous, nous devons faire face à la concurrence d’Amazon qui est particulièrement agressive dans tous les domaines. Kindle n’est qu’un service stratégique pour Amazon qui vise au monopole du marché. Aujourd’hui des milliers de livres gratuits déferlent sur Kindle, principal concurrent des libraires, et d’autres à très bas prix dévalorisent l’activité des éditeurs. 

 

Beaucoup d’auteurs se tournent vers l’autopublication, mus par leur désir de faire connaître leur œuvre. La stratégie actuelle d’Amazon leur donne l’illusion du choix, mais les enferme dans un système propriétaire dont l’opérateur américain voudrait faire l’unique référence. 

 

L’innovation technologique ne condamne pas au monopole des acteurs numériques américains. Mise au service d’une industrie culturelle respectueuse des contenus et des acteurs, elle est une véritable alternative. 

 

Soutenue par l’UNESCO, la Journée du Manuscrit Francophone incarne, pour la 4ème année, cette alternative indispensable. 

 

Nous vous appelons à lui apporter votre aide et votre soutien tout aussi indispensables.

 

Henri Mojon, Président 

 

 

 

  Résister à Amazon Lettre Ouverte