1100 haikus pour Mars, et un poète dans l'espace : une NASA lyrique

Nicolas Gary - 23.08.2013

Zone 51 - Insolite


Pour voir la Terre ronde comme une orange, il fallait bien qu'Eluard soit une sorte de poète de l'espace. Et quelques dizaines d'années plus tard, la NASA a décidé de reprendre à son compte une note de poésie, en intégrant dans la prochaine navette qui partira à destination de Mars, 1100  haikus. La mission Maven sera poétique, ou ne sera pas.

 

 

Mars_NASA

USDAgov, CC BY 2.0

 

 

En mai dernier, la NASA lançait donc son appel : un haiku pour l'espace, et direction la planète rouge. Avec plus de 15.000 participations, l'établissement a eu plus le choix que l'embarras, pour en retenir 1100 - mais surtout, les participations sont venues de partout dans le monde, bien que l'obligation était posée d'écrire en anglais. 

 

Le concours aura donc fait vibrer des gens à travers la planète, et bien entendu, comme pour tout concours, on trouve une première place. C'est une blogueuse britannique, Benedict Smith qui s'est distinguée, avec ce petit pied de nez :

It's funny, they named

Mars after the God of War

Have a look at Earth

 

Et c'est bien entendu le public qui était invité à juger et voter pour les poèmes. Les quatre lauréats suivants ont fait parvenir ces textes : 

 

Thirty-six million

miles of whispering welcome.

Mars, you called us home.

Vanna Bonta,  USA

 

Stars in the blue sky

cheerfully observe the Earth

while we long for them

Luisa Santoro, Italy

 

distant red planet

the dreams of earth beings flow

we will someday roam

Greg Pruett - Idaho, USA

 

Mars, your secret is

unknown for humanity

we want to know you.

Fanni Redenczki, Hungary

 

 

MAVEN, pour Mars Atmosphere and Volatile Evolution, est arrivé la semaine passée à Denver, et son départ pour Mars doit intervenir durant le mois de novembre. Et outre les Haikus, elle a une mission très sérieuse, que de réaliser des prélèvements. L'ensemble des poèmes sera gravé sur un DVD, et une fois en orbite autour de Mars, MAVEN diffusera des données sur le client et les modifications de son environnement, espèrent les scientifiques. Elle devrait rester en orbite durant sept années avant de revenir sur Terre et d'être détruite. (voir la NASA)

 

Dessine moi un mouton, monsieur

 

L'histoire pourrait toutefois s'arrêter là, mais manifestement, les haïkus sont particulièrement en vogue, ou plus précisément, la création littéraire. En effet, des aspirants astronautes ont été invités, toujours par la NASA, à rédiger un message Twitter, ou un limerick (poème anglais humoristique en 5 vers) ou un haïku, raconte Discovery.

 

C'est un certain Victor Glover, âgé de 37 ans, qui a remporté la manche, face à ses sept autres petits compagnons de jeu, avec le limerick suivant :  

Eyes fixed gazing off into space

My mind in awe of the human race

This is all dizzying to me

Because I gave so much blood and pee

Happy to be here (by the) colonoscopy place.

 

De quoi repérer de nouveaux talents, ou assurer une reconversion pour ceux qui n'auraient pas la chance d'aller faire un petit tour dans l'espace. En tout cas, c'est un signe des temps : les compétences physiques et intellectuelles ne suffisent plus, il faut également avoir une fibre créatrice. On se souviendra que l'astronaute canadien, Chris Hadfield, s'était fendu d'une interprétation de Space Oddity, reprenant la chanson de Bowie, depuis l'espace...