Adopter une cabine téléphonique britannique, devenue bibliothèque

Diane De Vanssay De Blavous - 10.05.2019

Zone 51 - Insolite - cabines telephoniques - bibliotheques cabines - red box bibliotheques


Les mythiques cabines téléphoniques britanniques peuvent encore servir. Au Pays de Galles, les red boxes délaissées se muent depuis des années en bibliothèques participatives : une reconversion proposée aux habitants par la société British Telecom elle-même.
 
Une cabine téléphonique-bibliothèque au Royaume-Uni (Mypix, CC BY-SA 4.0)


Face à la désaffectation des cabines téléphoniques, inhérente aux progrès contemporains de la téléphonie, British Telecom a décidé de réinvestir ces éléments pittoresques du mobilier urbain. Plus de 400 cabines sont en effet sans usage à travers le pays. L’agence britannique des télécoms a donc proposé de les mettre à disposition des citoyens, pour la modique somme de 1 £, afin d’y développer un projet inspirant. 

Certains ont donc décidé de faire de ces cabines des bibliothèques participatives. Pour ce faire, les citoyens ont dû se regrouper et être reconnus en tant qu’organisations communautaires telles que des conseils de paroisse, conseils de communauté, conseils municipaux ou assemblées de paroisses. Les cabines sont devenues des espaces où chacun peut venir déposer les livres qu'il souhaite partager, et en emprunter comme bon lui semble. 

Les cabines sont souvent situées dans des zones rurales ou isolées et en faire des lieux culturels participatifs comme des bibliothèques apparaît, pour les habitants, comme un réel atout créateur de lien. British Telecom continuera à fournir l’électricité dans ces kiosques, sans en faire peser la charge sur les communautés. 
 
D’autres usages ont été plébiscités par les citoyens pour mettre en valeur ces cabines désaffectées. Certaines sont devenues des musées miniatures, d’autres des magasins de sucreries ou encore des abris pour défibrillateurs. 

En France, des initiatives similaires ont pu également voir le jour dans certaines régions. À Courcité dans le Nord-Mayenne ou encore à Saint-Pierre-sur-Dives et Livarot en Normandie, les habitants ont ainsi redonné vie à d’anciennes cabines téléphoniques en en faisant des points lecture ou des bibliothèques. 


Dossier : Partage et lecture : Les boîtes à livres s'implantent dans les villes


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.