Adorable Chester, le chien qui garde la librairie, et surtout dort sur le comptoir

Nicolas Gary - 06.01.2018

Zone 51 - Insolite - chien librairie dormir - librairie new york - dormir comptoir chien


Pour d’obscures raisons, que certains font remonter à l’Antique Égypte, les chats affectionnent les livres. Et fort logiquement, se retrouvent dans des bibliothèques, voire des librairies. Par esprit de contradiction, le Drama Book Shop de New York, librairie située dans le Midtwon West, abrite Chester, un Spitz allemand de neuf ans. Qui s’y trouve bien installé…



via Ashley Elizabeth Smith
 

 

Pour une bestiole qui vit de 13 à 15 ans, ce Spitz ne risque pas de grande frayeur : son propriétaire a laissé un mot, juste à côté du chien pour rassurer les clients. Car la bête a manifestement une place réservée sur le comptoir, avec sa propre serviette pour piquer un somme. 

 

« Bonjour Humain. Mon nom est Chester. Je suis un Spitz allemand de neuf ans et j’appartiens au manager de cette librairie. Je ne suis ni mort ni un animal empaillé. Si tu me trouves allongé ici, c’est parce que je dors. On m’a dit que je suis bien éduqué. C’est vrai. Tu peux me caresser et me prendre en photo », explique ainsi Chester. 

 

L'émouvante histoire de Max,
le chat qui voulait juste aller à la bibliothèque

 

Un anglais remarquable, notera-t-on, pour un chien de 9 ans. Et qui fait preuve d’un humour irrésistible, quand on lui demande comment diable il est parvenu à monter sur ce comptoir.
 



 

Voilà en réalité des années que Chester sert les intérêts du patron, Marcus, qui s’en sert pour animer les réseaux sociaux, quand ce ne sont pas les clients qui, attendris et conquis, décident de partager des photos de l’animal.

 

 

Devenu la mascotte de l’établissement, il suscite encore plus l’intérêt des clients, qui s’interrogent : véritable toutou ou authentique peluche. Au point qu’il a fallu opérer des mises au point avec le temps, pour clarifier la situation. Et, certes, en termes d’hygiène, la population américaine plutôt très pointilleuse a pu retrousser les babines. 
 

Le problème de sexualité de Garfield est résolu : passons à Milou

 

De même, la sécurité des enfants, avec un animal, pouvait poser quelques questions. Mais avec le temps, les clients ont fini par s’y habituer, et quand ils ne voient pas Chester, ne manquent pas de demander où il se trouve. 

 

 



« Chester n’interagit vraiment que si la personne qui l’approche a l’odeur d’un autre chien sur elle. Sinon, il est calme et docile, la plus grande partie de la journée, jusqu’à ce qu’il estime qu’il est l’heure de sa promenade », expliquait Marcus sur Facebook. Et si les livres en vitrine ont toujours été un objet d’attraction pour les clients, la principale raison pour laquelle ils s’attardent, avec le temps, c’est jouer avec Chester et le prendre en photo…

En attendant, pour Chester, la vie est une succession de pages, tranquillement tournées...
 

 

#cutie #alert in the #drama #bookshop in #midtown it's just as #adorable as #he is #xo #newyork

Une publication partagée par Angel Whigham (@bonafiidediva) le

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.