Alberto Rosselli, un écrivain italien menacé de mort

Clément Solym - 02.12.2008

Zone 51 - Insolite - rosselli - olocausto - armeno


Alberto Rosselli est un journaliste mais aussi un écrivain italien. Récement il a écrit un livre de 96 pages intitulé L’olocausto armeno (ou si vous préférez l'holocauste arménien en français) qui a été édité par les éditions Solfanelli.

Quelques mois, après la parution de cet ouvrage l'auteur a commencé à recevoir des menaces de mort au téléphone et par mail, à l'instar de son compatriote Roberto Saviano. Alberto Rosselli, n'est pas menacé par la mafia napolitaine mais par des étrangers qui semblent bien au courant de ses faits et gestes.

L'écrivain explique : « Le livre est sorti en 2007. Après quelques mois j’ai commencé à recevoir des coups de fil menaçants, soit directement, soit via ma femme. Des voix toujours différentes disaient que nous étions des bâtards, qu’ils allaient nous tuer et ainsi de suite. Et aux coups de téléphone suivirent même des messages par email sur un même ton. J’ai déposé plainte à la police mais cela fut inutile. Il semble, en effet, que les coups de téléphone viennent de l’étranger, ainsi que l’email. En pratique, ils me suggérèrent de laisser tomber et de ne pas donner une valeur excessive à la chose. Le problème est que ces messieurs se révèlent connaître parfaitement mes mouvements et ceux de ma femme. Ils savent même que j’ai un chien et comment il s’appelle. Et ceci peut signifier seulement une chose : depuis un an ils me contrôlent de visu ».

L'auteur a même reçu des menaces par téléphone dans l'auberge où il était descendu à Anguillara Sabazia. Alberto Rosselli s'était rendu dans cette ville le 27 septembre dernier pour recevoir le Prix littéraire international Arché pour L’olocausto armeno.

Depuis le 26 octobre l'auteur n'a plus reçu de menaces mais cette affaire est-elle terminée pour autant ?