Alda Merini, figure de la poésie italienne, meurt à Milan

Clément Solym - 02.11.2009

Zone 51 - Insolite - Alda - Merini - figuré


« La gamine milanaise », comme l'avait surnommée Pier Paolo Pasolini est décédé ce week-end, dimanche, à Milan. Elle avait 78 ans. Exemple d'une femme enracinée dans cette ville, son quartier et son domicile, elle a su donner à son art un témoignage universel de la vie d'aujourd'hui dans toutes ses contradictions a commenté le maire de Milan Letizia Moratti.

Se souvenant avec émotion de leur première rencontre, il a précisé qu'il conservait un souvenir ému de cette poésie douce, autant que la conversation d'une femme de culture. Terra Santa aura été parmi ses plus importants ouvrages, recueil de poèmes racontant comment elle avait vécu la folie de son point de vue. En 1993, elle avait obtenu le prix Librex Montale.

Dario Fo a également, depuis sa voix de Nobel, ajouté qu'elle aurait largement mérité cette récompense, en sa qualité de « figure poétique extraordinaire ». Elle avait participait à plusieurs réalisations artistiques, notamment une collaboration avec le musicien John Nuti, pour un album, qui doit sortir l'année prochaine.


Considérée comme l'une des plus grandes poètes italiennes vivantes, et l'une des plus grandes écrivaines du XXe siècle, l'enfant prodige avait de nombreuses fois raconté ses difficultés scolaires dans son enfance. (son site internet)