Alerte à l'arnaque : la poésie prise d'assaut par un escroc

Clément Solym - 02.07.2010

Zone 51 - Insolite - scam - arnaque - demander


Permettez que l'on partage une soudaine frayeur avec vous...
" Je suis actuellement en angleterre pour un programme et je suis vraiment dans le pétrin. J'ai été agressé en revenant à l'hôtel... ils m'ont pris mon porte-monnaie contenant tous mes papiers et presque tout mon argent, ainsi que mon téléphone portable."
Mince...
"Le problème c'est que la direction de l'hôtel va garder mon passeport jusqu'à ce que je puisse payer la facture de la chambre qui s'élève à 1,450 €. J'ai franchement besoin d'aide pour rembourser et j'apprécierais vraiment n'importe quel montant que tu pourra envoyer pour m'aider."
Oui, je comprends que tu sois dans la panade, mais de là à faire tant de fautes...
"Je promet de rembourser dès que je suis rentré... Essai de me donner une réponse le plus vite possible pour que je sache si je peux compter sur toi ou pas. Si tu peux faire quelque chose pour moi je te serais toujours infiniment reconnaissant."
Toujours infiniment... c'est la syntaxe, qui vacille ? Mon pauvre... Mon pauvre qui ? La signature ne manque pas d'impressionner : François Chenot.

Pour ceux qui l'ignorent, François Chenot est rédacteur en chef de la revue l'Arbre à paroles. On pourrait attendre de lui un tant soit peu de savoir vivre et surtout de respect de la langue française, même en de pareilles conditions.

Comment ça, je vous écoeure de tant d'indifférence ?

Alors peut-être est-il temps de vous expliquer l'origine de ce courrier. La Maison de la poésie vient en effet de nous faire parvenir un email, au titre évocateur « Faux courriel de Francis Chenot - Attention à l'escroquerie ! »


Comble du comble, le message d'avertissement
nous parvient comme un spam...

Dans ce dernier, on explique que l'adresse internet de François Chenot a été vraisemblablement récupérée pour prendre au piège de l'internet quelques naïfs qui se sentiraient l'âme généreuse autant que candide.

« Un faux courriel prétendument en provenance de Francis Chenot (rédacteur en chef de la revue l'Arbre à paroles) vous est peut-être parvenu : il s'agit bien entendu d'une tentative d'arnaque de quelqu'un qui a pris possession de son adresse courriel. Francis n'a d'ailleurs plus accès à celle-ci depuis ce matin, donc ne répondez pas à ce courriel », précise la Maison de la poésie.

Sauf qu'une personne aurait déjà été prise à ce jeu de solidarité....

(Pour en savoir plus)