Alice Munro, Nobel de littérature 'surrestimé' selon Easton Ellis

Clément Solym - 14.10.2013

Zone 51 - Insolite - Bret Easton Ellis - Alice Munro - Prix Nobel


Il n'a pas perdu l'occasion de se faire remarquer, Bret Easton Ellis, alors que l'Académie suédoise des Nobel a décerné celui de littérature à la Canadienne Alice Munro. Et c'est sans surprise que depuis son bastion Twitter, Bret a fait pleuvoir le feu de ses commentaires assassins sur l'auteure.

 

 

 

 

À 82 ans, Alice Munro pourrait presque porter plainte pour violence sur personnes âgées. Comme toujours avec le romancier, l'attaque a été portée en plusieurs coups : 

 

 

 

« Alice Munro est tellement surestimée », débute-t-il, avant de monter en puissance : 

 

 

 

 

« Alice Munro a toujours été une auteure surfaite et maintenant qu'elle a remporté le Nobel, elle le sera toujours. Le Nobel est une plaisanterie et l'est depuis longtemps. »

 

On reconnaît aisément la verve de l'intéressé, qui conclut avec un certain panache : 

 

 

 

« La vague de haine à mon égard m'a donné envie de relire Munro, que je n'ai jamais vraiment compris, parce que je me sens comme si j'avais tabassé le Père Noël »

 

Et l'écrivain a été rejoint par Christian Lorentzen, critique littéraire et auteur, qui a été particulièrement agressif dans sa chronique du dernier ouvrage de Munro, Dear Life, dans la London Review of Books. Il a d'ailleurs rediffusé le premier commentaire d'Ellis, en ajoutant : « Amen. » 

 

Belle ambiance...