Allen Ginsberg vous initie à la méditation en un morceau, avec Bob Dylan à la basse

Antoine Oury - 27.07.2016

Zone 51 - Insolite - Allen Ginsberg Beat Generation - Allen Ginsberg meditation - Allen Ginsberg Bob Dylan


De tous les membres de la Beat Generation, Allen Ginsberg était probablement le plus tourné vers les expériences transcendantales — avec ou sans consommation de substances. Attiré par les cultures orientales, le poète appréciait particulièrement la méditation... Mais aussi la musique et les sonorités électriques : avec « Do The Meditation Rock », enregistré en 1982, il allie les deux.

 

Bob Dylan et Allen Ginsberg en 1975 (Elsa Dorfman, CC BY-SA 3.0)

 

 

S'il n'a pas travaillé avec autant de musiciens que William S. Burroughs, Allen Ginsberg peut se targuer d'avoir côtoyé plusieurs légendes, dont Bob Dylan. Quand les deux amis n'effectuaient pas un pèlerinage sur la tombe de Jack Kerouac — immortalisé par une célèbre photo — ils se retrouvent pour enregistrer un morceau au titre limpide « Do The Meditation Rock ».

 

 

 

Les paroles sont encore plus simples et directes :

 

If you want to learn how to meditate

I'll tell you now cause it's never too late

I'll tell you how cause I can't wait

It's just that great that it's never too late

 

Si vous voulez apprendre à méditer

Je vais tout vous dire car il n'est jamais trop tard

Je vais tout vous dire car je n'en peux plus

C'est tellement bien qu'il n'est jamais trop tard

 

La chanson fut écrite en 1981 par Ginsberg, qui affirme en avoir eu l'idée après une séance de méditation particulièrement fructueuse auprès de son maître bouddhiste Chogyam Trungpa Rinpoche. Le poète avait demandé au maître s'il était d'accord pour qu'il perpétue son enseignement dans les salles de classe et autres groupes de poésie dans lesquels il intervenait.

 

Le maître acquiesce, et ne restait plus qu'à écrire la chanson, qui s'avère être un véritable mode d'emploi du Samatha-Vipassana, deux types de méditation qui, combinés, permettent de vider l'esprit et d'éclaircir la vision...

 

En 1982, Allen Ginsberg profita d'un passage à Los Angeles pour convaincre Bob Dylan d'organiser un jam autour des paroles écrites. Le rendez-vous est donné dans un studio de Santa Monica avec des musiciens payés par Ginsberg lui-même, quand Dylan règle la facture du studio.

 

Pendant 10 heures, Allen Ginsberg, le guitariste Steven Taylor, David Mansfield à la mandoline et à la guitare, Rick Rosato à la batterie et Dylan lui-même à la basse vont jouer et enregistrer différents morceaux, dont ce « Do The Meditation Rock » qui fait partie des plus aboutis.

 

Le morceau évoluera au fil de la décennie 1980, au cours de laquelle Allen Ginsberg jouera à plusieurs reprises le titre en public. L'enregistrement avec Dylan est disponible dans The Last Word on First Blues, un coffret de 3 CD édité par Omnivore Records qui aussi l'album First Blues, sorti en 1983, sur lequel apparaît également Bob Dylan à la guitare, au chant et aux arrangements pour les trois premiers morceaux de l'album.

 

À lire aussi : “10 choses que vous ignorez sur la Beat Generation”

 

​via Open Culture, Rolling Stone