Animaux médecins : La science inspirée par Curious George

Julien Helmlinger - 05.09.2014

Zone 51 - Insolite - Curious George - Animaux - Littérature jeunesse - Hans Augusto Rey et Margret Rey


Un documentaire, diffusé ce mois-ci sur Arte, s'intéresse aux recherches de Michael Huffman, à propos des comportements d'automédication observés chez les animaux. Une thématique qui n'aura pas échappé aux Libraires Associés, qui partagent une belle anecdote via leur page Facebook. Celle-ci veut que le scientifique, au moment de trouver sa voie, aurait été influencé par un célèbre singe de la littérature jeunesse.

 

 

 

 

Le documentaire réalisé par Jacques Mitsch, intitulé Animaux médecins, a été initialement diffusé le 28 août, mais sera encore diffusé le dimanche 7 septembre et le mercredi 17. Il se base sur les travaux de l'Américain Michael Huffman. Un pionnier en la matière, qui aura contribué à la fondation d'une nouvelle science : la zoopharmacognosie, ou l'étude de la pharmacopée animale.

 

Le scientifique raconte notamment comment il a découvert que les chimpanzés pouvaient se soigner en se servant des plantes de leur environnement.

 

Mais il décrit encore d'autres cas étonnants : des oiseaux désinfectant leur nid en le garnissant de plantes aromatiques aux vertus répulsives, un rongeur qui enduit son pelage d'une sève toxique pour se défendre de ses prédateurs, des éléphants qui posent des emplâtres de boue sur leurs blessures…

 

Comme l'ont relevé Les Libraires Associés, la passion d'Huffman pour les chimpanzés serait due au personnage de Curious George, série jeunesse publiée par Hans Augusto Rey et son épouse Margret. Le scientifique n'aura pas oublié de rendre hommage à son inspirateur en cours de reportage.

 

Le premier opus de la saga fut publié en France en 1939 quand le singe s'appelait encore Fifi. Mais en 1940, les auteurs ont fui le pays envahi par les nazis, emportant avec eux le prochain album. Celui-ci allait introduire le personnage sous son nouveau nom, en paraissant aux États-Unis plutôt que chez Gallimard où il était initialement programmé.

 

Michael Huffman, dans ses jeunes années, fut fasciné par ce singe de fiction, au point qu'il allait plus tard devenir un spécialiste des chimpanzés. Dans les années 1980, il allait découvrir les premières preuves attestant que ces animaux sont capables de se soigner eux-mêmes, et ouvrir un nouveau champ d'études scientifiques.

 

L'observation de l'automédication animale n'est toutefois pas une nouveauté. Le philosophe grec Aristote notamment, dans son antique Histoire des animaux, évoquait déjà le cas des chiens. Il pointait le fait que les canidés ayant besoin d'une purge sont capables de se faire vomir en mangeant une certaine herbe, et qu'ils jettent instinctivement leur dévolu sur le blé lorsqu'ils ont des vers.