Assis dans les rues, il écrit sur sa machine des histoires aux passants

Nicolas Gary - 16.03.2016

Zone 51 - Insolite - rues écrire - auteur Italie - passants histoires


Walter Lazzarin est né à Padoue, en 1982. Il possède un diplôme supérieur en Économie des entreprises, et en philosophie. Il fut enseignant, durant quatre années, et depuis octobre 2015, il a pris la décision « de courir après un rêve, une utopie, d’après certains ». Jusqu’à la fin du mois de juillet 2016, il va parcourir l’Italie, pour la promotion de son troisième livre. Et initier les gens à l’écriture. 

 

écrivain-rues-machine-passants

 

 

Et voici comment l’écrivain est parti à la rencontre des passants, s’installant dans les rues, assis devant sa machine à écrire. Il propose même aux visiteurs de passage sur son site de le contacter, pour lui proposer de se déplacer dans leur ville. 

 

Scrittore per strada, son initiative, c’est une relation directe avec les gens, directement dans les rues, avec pour seul outil son Olivetti lettera 25. Fidèle compagne d’un voyageur solitaire, elle lui permet de taper quelques textes et de les offrir aux curieux qui s’arrêtent. 

 

 

 

Son roman, Il drago no si droga (Le dragon ne se drogue pas), raconte une histoire d’enfant. Giacomo a huit ans, et en colère contre sa mère, décide de quitter la maison avec son dragon en peluche. Même pas peur, ni des jardins publics la nuit, ni des junkies qu’il peut croiser – quand bien même l’un d’entre eux connaît son nom et sa date de naissance.

 

Et pendant ce temps, sa mère se réveille et découvre que son fils n’est plus à la maison. Une aventure entre rires et larmes, qui parle du goût de la liberté. 

 

Avec l’étrange tournée qu’a entamée Walter, les médias se sont progressivement intéressés à lui, son projet et son roman. Presque une année dans les rues, à écrire, réécrire, et offrir des feuilles d’histoires. Les manifestations de soutien et de sympathie se sont multipliées avec le temps

 

Les photos via OnOff