Auteur de littérature érotique, une vie sexuelle enviable ?

Cécile Mazin - 02.06.2014

Zone 51 - Insolite - littérature érotique - auteurs - jeux sexuels


Ils sont 103 auteurs, qui écrivent de la romance à tendance fortement érotique, à avoir répondu à l'enquête de The Fussy Librarian. Et leurs réponses semblent indiquer que fiction et réalité peuvent se rejoindre gentiment, que ce soit dans une chambre ou d'autres lieux aux portées érotiques variables. Un lien entre les écrits et la vie des auteurs ? Tout porte à le croire.

 

 

Erotic Nightclub

futurowoman, CC BY NC ND 2.0, sur Flickr

 

 

En matière de sexualité, tous les goûts, tant qu'ils sont consentis, sont dans la nature. Ainsi, les auteurs sollicités sont assez explicites sur leurs jeux. Utilisant à 77 % un pseudonyme pour écrire, ils affichent ouvertement leur travail à leur conjoint - 94 % ont une personne dans leur vie qui sait quel type de littérature ils écrivent. Mieux : 69 % en ont parlé à leur mère…

 

Ils ont également toutefois perdu leur virginité un peu après la moyenne nationale - 17,1 ans, contre 17,8 ans pour les auteurs. Ils font également l'amour dans une bonne moyenne américaine - 2 à 5 fois par mois, pour 33 % d'entre eux, 6 à 9 fois, pour 15 % et 15 à 20 fois pour 8 %. 

 

Dans les lieux insolites où ils se sont ébattus, on se dit que l'imaginaire devait chauffer un peu : le sous-sol d'une église, la scène d'un concert, une aire de jeu en pleine nuit, l'aire de repos d'une autoroute, sur un cheval, dans un hôpital, dans le bureau du docteur, dans un cimetière (pas super enthousiasmant, mais on est peu dérangé), ou… au Louvre. Bon. Au Louvre, donc… le musée le plus fréquenté de France… 

 

En revanche, ils sont 84 % a avoir fait l'amour en plein air, contre 54 % des Américains, et 41 % a avoir tenté l'aventure SM, contre 20 % - notons que 25 % d'entre eux sont écrivains à plein temps, et 52 % ont un job alimentaire. 

 

Chose amusante, 76 % des auteurs se sont inspirés de leur vie sexuelle pour écrire des passages de leurs livres. En tout, 94 % des répondants étaient des femmes, et 89 % sont hétérosexuelles. 

 

La seule chose intéressante, littérairement, dans cette étude, c'est que seul 1 % des auteurs a donné 5 étoiles au liber Fifty Shades of Grey. (via MPHBooks)