Bartleby préférerait ne pas vous dire : Au royaume des neuneus

Clément Solym - 17.11.2010

Zone 51 - Bartelby - neuneu - plaire - livre


Jamais, ô grand jamais, on le sait depuis des lustres, il ne faut laisser Gilles Cohen-Solal s'exprimer en public. Ou alors en s'assurant que ledit public est réduit à peau de chagrin, et surtout, incapable de comprendre - voire d'entendre - ce qu'il dit.

Eh oui, c'est ainsi : dès lors qu'on lui donne la parole, c'est terrible, mais il la prend !

Hier soir, à l'occasion de la remise du prix du Style, le sieur a su briller. Brillamment. On le sait, le livre récompensé est celui publié par la maison Héloïse d'Ormesson, dans laquelle il travaille. Et intervenant, GCS prit tout d'abord le temps de préciser que le lauréat devait tout à son éditrice, et à elle seule. (notre actualitté)

Moment de solitude.

Que va-t-il arriver ?

Harold Cobert, auteur de L'entretien de Saint-Cloud, paume posée contre le mur, cherche un appui, le missile GCS va sortir. Drôle d'oiseau...

Pourquoi préciser que Héloïse est l'éditrice, seule et unique ? Tout simplement, parce que lui, GCS, il ne l'aurait pas publié, ce bouquin. Du tout. Pas convaincu le moins du monde.

En fait, il le trouvait même un peu neuneu.

« Mais manifestement, lance-t-il avec un joli regard englobant les jurés du prix, le public réuni, l'auteur et son éditrice, le neuneu plaît. »

Scud.

Touché.

Coulé.