Benchicou et l'antisémitisme : quelques extraits de son livre

Clément Solym - 28.10.2008

Zone 51 - Insolite - mohamed - benchicou - censure


À quelques jours de l'ouverture du Salon du livre d'Alger, le livre de Mohamed Benchicou Journal d'un homme libre a été interdit d'impression par la ministre de la Culture algérienne Khalida Toumi. Celle-ci expliquait son geste en affirmant que le livre contenait entre autres « des propos antisémites ». La ministre allait même jusqu'à dire que cette mesure avait été prise pour le bien de l'auteur lui évitant ainsi la prison.

Mohamed Benchicou, pour sa part, trouvait qu'il s'agissait là d'« une censure médiévale ». Il avait donc décidé d'en diffuser quelques extraits sur son site, pas assez cela dit pour se faire une bonne idée du livre. Un des extraits qui pourraient avoir valu au livre de Mohamed Benchicou l'accusation d'antisémitisme fait allusion à l'élection de Nicolas Sarkozy.

Il est dit que Sarkozy « doit son élection, en grande partie, aux lobbies pro-sionistes : le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), mais aussi et surtout l'AIPAC (The American Israël Public Affairs Committee), principal lobby d'Israël aux États-Unis »

Dans ce même livre l'auteur ajoute que le CRIF et l'AIPAC auraient « autant favorisé le succès de Sarkozy que démoli les chances de Chirac et des chiraquiens » avant de terminer sur le fait que le président se serait fait « subtilement adouber par l'AIPAC lors de son fameux discours pro-israélien de 2005 à Washington avant de jouer habilement de son image de "juif hongrois" pour devenir la star du CRIF ».

Chose étrange les extraits en question, cités par nos confrères du journal Le Monde, se sont volatilisés du site de l'auteur. Le livre de Mohamed Benchicou devrait paraître à la fin du mois en France aux éditions Riveneuve. Nous en saurons donc plus très prochainement.