medias

Bill Gates, créateur de multinationales et de meilleures ventes

Antoine Oury - 31.07.2014

Zone 51 - Insolite - Bill Gates Microsoft - oeuvre indisponible - Business Adventures


Chaque été, c'est la même chose : les recommandations de lecture, pour la plage ou ailleurs, fleurissent, et chacun y va de son petit conseil. Dans le genre, Bill Gates reste quand même plus suivi que la plupart des quidams, probablement en raison de son poids économique. Dans ses recommandations pour 2014, Gates avait glissé Business Adventures, « le meilleur livre d'économie » qu'il n'avait jamais lu. La main invisible de l'économie a fait le reste...

 


Bill Gates - OnInnovation.com Interview

(OnInnovation, CC BY-ND 2.0)

 

 

L'ouvrage était signé John Brooks, plume du New Yorker, et consistait en un recueil de différentes histoires parues dans le journal, revenant sur les stratégies de Ford ou Xerox, ou encore le crash financier de 1962. Pour la petite histoire, c'est Warren Buffett, autre entrepreneur au portefeuille épais, qui avait donné l'ouvrage à Gates. Rapidement, les demandes pour le livre ont afflué, malgré son statut d'indisponible depuis quelques années déjà.

 

Jane Friedman, éditrice au sein d'Open Road, s'est spécialisée dans ce genre de succès inattendu : un titre indisponible depuis un moment peut soudain revenir à la vie, à la faveur d'une mise en lumière. La maison a donc réactivé les équipes autour du titre, et lancé une production à la fois numérique et papier du titre. 

 

« Les bons livres traversent le temps. Et nous avons ici un livre sur l'économie, un domaine où tout le monde pense que les données ont changé, mais finalement tout est resté comme avant » commente Friedman. L'ouvrage a grimpé les meilleures ventes du New York Times, du classement Kindle, bien entendu, et se place déjà dans les meilleures ventes papier, quand sa sortie n'est prévue que pour le 12 août prochain en version imprimée...

 

Quelques mois avant l'été, Open Road était en négociations avec les agents de John Brooks, pour obtenir les droits sur deux autres titres de l'auteur. L'un des agents a mentionné l'intérêt de la Bill Gates Foundation pour l'acquisition des droits de Business in Adventures, et Open Road n'a pas hésité à la prendre de court, se doutant des intentions de Gates.

 

Pas rancunier, l'entrepreneur.