Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Brûler un Coran par mort du 11 septembre : le pasteur Terry Jones revient

Cécile Mazin - 23.07.2013

Zone 51 - Insolite - pasteur - brûler le coran - Terry Jones


Pour commémorer à sa manière le 11 septembre 2001, et les attentats qui frappèrent les États-Unis, le pasteur Terry Jones, avait proposé d'organiser une journée complète d'autodafé, avec pour intention de brûler des exemplaires du Coran. C'était en 2010, et le pasteur situé en Floride avait fait grand bruit, au point qu'une controverse internationale s'était propagée à travers le monde entier. 

 

 

la crémation d'un Coran, en mars 2011, organisée par le pasteur Terry Jones

 

 

Comme disait Audiard, les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. Ainsi, notre pasteur relance son idée d'autodafé, cette fois avec quelques nuances : pour toute personne morte dans les attentats du 11 septembre, Terry Jones souhaite brûler un Coran.  

 

La semaine passée, le pasteur est intervenu depuis son église, située à Gainesville, pour annoncer la nouvelle. « Nous cherchions un endroit pour le faire », expliquait-il. Pour l'heure, impossible de dire si cette nouvelle manifestation de haine se tiendra devant son église, comme ce fut le cas en 2011, pour sa précédente opération. 

 

Son autodafé de 2010 avait été condamné directement par le président américain, Barack Obama, mais également la secrétaire d'État, Hillary Clinton. Évoquant les émeutes et les risques de débordements qu'une pareille action engendrerait, ils étaient parvenus à faire reculer le pasteur. Pourtant, en mars 2011, après une sorte de procès parodique, il avait tout de même mis le feu à un Coran, devant son église. 

 

Aujourd'hui, Terry Jones n'a pas peur de renouveler son action. « Nous ne sommes, bien entendu, pas favorables à la violence... mais nous ne laisserons pas les menaces contre nos vies, ou des risques de violences nous empêcher de parler ni de sensibiliser le public aux dangers évidents d'un islam radical. » 

 

C'est une prise de conscience que le pasteur souhaite provoquer, au point que les pays arabes « soient contraints d'adopter les droits de l'Homme, les plus essentiels ». Une sorte d'Éden « où les gens qui y vivent n'auraient pas peur de s'exprimer, d'être chrétiens ou athées ». 

 

Le pasteur a également assuré qu'il ne détestait pas les musulmans. Simplemement, il préférerait que ces derniers se convertissent... au christianisme.

 

 

http://www.theledger.com/article/20130717/NEWS/130719334?Title=Quran-Burning-Planned-For-Mulberry