Canada : Trente tonnes de livres en moins sur la conscience

Clément Solym - 15.07.2011

Zone 51 - Insolite - livres - maison - bruler


A-t-on sa place au Paradis pour avoir porté secours à 30 tonnes de livres, menacés de partir en fumée ? La question n'est pas soulevée dans les Evangiles, mais vaut bien la peine qu'on se la pose...

Pour le couple de bibliophiles de l'État de Saskatchewan (Canada), la situation a fini par se décanter. Fin 2010, Shuanna Raycraft et son époux apprennent que leur voisine s'apprête à brûler les quelque 350.000 ouvrages de la bibliothèque de feu - hem - son mari. Ému, le couple décide de sauver les livres, en les embarquant chez eux.

« Je mène deux emplois de front. Mon mari est étudiant à temps plein. Nous avons trois enfants et pas de temps. Et pas d'argent. Et nous sommes arrivés au point où nous envisageons de brûler quelques-uns des livres nous-mêmes », expliquait-elle. (notre actualitté)

Mais voilà : le couple se rend compte qu'il leur est impossible de revendre la totalité des ouvrages, ni les donner. Et de même, le tri des livres et leur stockage chez eux n'étaient plus possibles du tout, leur propre maison commençait à en pâtir sérieusement. Alors, la mort dans l'âme, le couple se résolvait à... brûler les livres.

Or, leur histoire, relayée un peu partout dans la presse, a su toucher le coeur de plusieurs personnes, qui les ont finalement contactés, au point qu'une journée de don a été organisée pour aujourd'hui même. Depuis Facebook et tout ce qu'il a été possible d'utiliser pour alerter les gens intéressés, Shaunna est parvenue à mobiliser des lecteurs, ou des amateurs de livres, pour se décharger du poids que finissaient par représenter les ouvrages.

Elle ne conservera que 20.000 livres sur la totalité, et a décidé de monter une bibliothèque de prêt. « Je suis vraiment soulagée qu'ils ne soient pas jetés ou simplement brûlés. Toute personne qui le souhaite va pouvoir venir et les embarquer, pour leur offrir un doux foyer. »

Et ceux qui ne pourront pas être donnés seront par la suite revendus.