Ces couvertures refusées pour Harry Potter n'auraient pas dû l'être

Antoine Oury - 28.11.2017

Zone 51 - Insolite - Harry Potter couvertures - Harry Potter Olly Moss - Harry Potter dessins


Le côté positif des dizaines de rééditions des livres Harry Potter qui nous attendent ces prochaines années, c'est que les éditeurs vont devoir se creuser la tête pour les différencier (au moins) par leur couverture. En 2015, Pottermore, la plateforme officielle pour Harry Potter, publiait les premières versions numériques de la saga, et demandait à l'illustratrice britannique Olly Moss d'imaginer de nouvelles couvertures. Deux ans plus tard, Moss a partagé les couvertures refusées...

 

Un des concepts d'Olly Moss, celui autour de Poudlard, refusé par Pottermore


 

« J'ai finalement obtenu la permission de partager ceci. Voici l'ensemble des idées que j'avais envoyé pour les couvertures des livres Harry Potter », explique Olly Moss sur Twitter, avec un lien vers un Google Drive aux allures de coffre au trésor. On y retrouve en effet les différentes couvertures, refusées et donc inédites, que l'illustratrice avait imaginée pour la collection numérique des livres Harry Potter.

 

Pour rappel, le choix de Pottermore s'était porté sur des couvertures « Illusions d'optique », qui faisaient apparaître une ou deux images selon l'affichage sur le lecteur ebook : « Présentées en vignettes sur un lecteur ebook, ces couvertures font apparaître des objets iconiques de la saga. Quand elles sont agrandies en plein écran, le lecteur distingue une autre image, cachée », explique Moss.



Le concept choisi par Pottermore
 


Pour un autre concept, Olly Moss utilisait toujours la même illustration, un point de vue sur Poudlard, mais modifiait les teintes et couleurs pour chaque livre, afin de rendre au mieux l'ambiance de l'histoire.

 

Pour celui centré sur les blasons, Moss s'appuyait sur les différentes maisons de Poudlard, en utilisant cette fois des animaux iconiques de la saga. Seul le premier tome bénéficie alors d'une couverture, mais les différentes illustrations proposées font voir un autre détail bien pensé par Olly Moss : chacune d'entre elles utilise une ou plusieurs fois le fameux éclair de Potter...

 

<

>

 

La série « Silhouettes », comme son nom l'indique, s'appuie sur le profil de Potter, qui vieillit au fil des épisodes et laisse apercevoir une scène du livre dans son ombre... Enfin, Olly Moss avait également proposé des couvertures illustrées de manière plus libre, et en propose un aperçu avec celle du premier tome : encore une fois, un détail iconique est caché dans la scène...