Concours Bastien Vivès : alors, vous êtes amoureux ?

Clément Solym - 12.06.2012

Zone 51 - Chez Wam - Bastien Vivès - Amour - jeu concours


Nous y sommes, une semaine après le lancement de notre concours autour de la dernière BD de Bastien Vivès, L'amour, nous avons nos gagnants. Et ils sont bien dix à avoir été retenus, pour leurs bonnes et belles réponses. Les heureux élus suivent, avec leurs petits messages d'amour adressés à l'auteur.

 

Soyez assurés que nous transmettrons les messages à l'intéressé, qui d'ores et déjà, vous fait a de bisous. Merci aux malheureux participants, on retentera l'aventure pour vous exclusivement !

 

Mais tout d'abord, les réponses

 

1.Combien d'ouvrages Bastien Vivès a-t-il publié sous le format shampooing chez delcourt avant l'Amour ?

  • 2

2.Dans quel ouvrage un petit garçon questionne-t-il son père sur la turlutte ?

  • 3.La famille

3.Quel est le jeu vidéo préféré de Bastien Vivès ?

  • 1.Street fighter 

4.Sur la couverture de la Famille, que souhaitent les enfants ?

  • 2. se marier avec leurs parents

5.Dans JEU VIDEO que répond "G3R4RD" à la question "dans le monde des ruines ils sont où déjà les nains?"

  • Dans ton LOL

Et les gagnants sont : 

 

Thibaut

Question subsidiaire : Bastien Vivès, jTM

 

Bastien comprendra, lui…

 

Frédéric (l'autre)

Que Bastien Vives ! Il le mérite

 

dans le doute, on pourra toujours lui couper la tête pour lui faire trouver la voie… Les commentaires en italique sont de la rédaction

 

Sylvain

Bastien! Oublie "doubleddelightful" et "Street Fighter", je saurai te...ah non... bah en fait, continue!

 

Avis aux amateurs…

 

Aline

A Bastien Vivès : après avoir lu La boucherie, conseillée par Wandrille, j'ai fait acheter tous tes ouvrages au rayon BD de la médiathèque où je travaille... elles ne sont jamais en rayon (impossible de les relire pour moi, pauvre bibliothécaire), toujours empruntées ou réservées. Pour ça bravo, c'est rare et les auteurs n'en sont jamais informés (c'est chose faite)

 

C'est bien noté.

 

Ludovic

"Bastien, ta crinière noire ébène, ta bouche rouge passion, c'est cela que j'attends personnellement d'un dessinateur qui ressemble à Punky Brewster."

 

So cute, really

  

Marie-Claire

Bastien : pas d'amour entre nous. Où tu veux, quand tu veux, comme tu veux… Mais si je veux ;)

 

*no comment*

 

Jude

Cher Bastien, lassée de repousser tes avances, je vais finalement me décider à céder. Parce qu'à la lecture de ton dernier album, je suis certaine qu'en fait, tu manques d'attention et d'affection. Alors, je prends le nouvel album, t'en fais pas, je trouverai à qui l'offrir, mais en échange de l'amour que je te donnerai, je veux tous les autres.

 

*no comment, bis*

 

Michèle

Ta belle… bien entendu (suis sure que t'aimes les Beatles. sinon je serai déçue, déçue, déçue…)

 

Enfin un peu de tendresse...

 

Camillle

Mon petit Bastien. Ecrire, c'est bien joli. En parler, c'est très amusant. Mais est-ce que tu sais faire ?

 

*no comment ter* 

 

Et le meilleur pour la fin...

 

Alexandre

A Bastien, ce poète virtuose de la vérité, ce jongleur tantôt de mots, tantôt d'affects qu'il arrache au lecteur de ses propres mains, j'aimerais dire combien il a su animer des pulsions arcanes jusqu'alors enfouies si profondément en moi.

 

Je veux parler d'un sentiment sacré et chaste, aussi brûlant qu'un souffle sur la nuque. 

 

Bastien jamais ne tarie d'altruisme, son faciès généreux en est la plus simple expression jusque dans les petites boucles soyeuses de sa coiffe où l'on peut y lire le désir de pluralité d'un Amour universel.

 

Osé-je le dire, Bastien transpire l'Amour. Ô Bastien ! Bastien ! Bastien n'est qu'Amour. 

 

Pour avoir échangé quelques mots avec lui dans vos locaux (eux-même emplis d'un amour de la BD à l'épreuve de tout) j'en garde un souvenir impérissable.

 

D'autre part, je crois être le seul ici à mériter réellement cet amour qui m'est dû, pour avoir moi-même corrigé lettre après lettre chaque coquille (certes attendrissante) qui parsemait ses strips.

 

Si après tant de sévices grammaticaux ce n'est pas une preuve d'amour inconditionnel que de continuer à éprouver cette flamme ardente pour l'auteur le plus talentueux de sa génération, je vous demande bien ce que que ce peut être.

 

Je voudrais une dernière fois exprimer ma plus sincère gratitude à Bastien pour le simple fait d'exister, il est le baume à nos cœurs que nos cœurs saignent de ne lui appartenir.

 

Merci.