Huit machines à écrire indispensables à une rédaction web

Florent D. - 27.08.2015

Zone 51 - Humour - machine écrire - écran numérique - transformation


Hissées au rang d’engins mythiques, les machines à écrire semblent revenir en force dans le monde numérique. Les inventions les plus cocasses se succèdent, pour croiser le monde numérique des écrans et celui des bonnes vieilles séances de frappe.

 

let's type

ivv@ldzenl, CC BY 2.0

 

 

 

Cet accessoire, uniquement disponible pour iPad, propose ainsi de retrouver la sensation de la frappe sur un clavier, tout en rédigeant directement sur l’écran de la tablette. Inutile, donc indispensable, ce sont simplement de petits embouts en plastiques qui viennent se poser sur les touches de l‘écran tactile.  

 

 

 

L’idée a d’ailleurs fait son chemin et une société s’est lancée dans la contrefaçon de véritables machines à écrire : connectées à un écran en USB, elles donnent l’illusion sonore de la machine... Compter tout de même plusieurs centaines de dollars pour renouer avec le côté rétro...

 

 

 

 

 

 

 

 

Impossible de passer à côté de l’Hemingwrite, qui avait fait huit fois le tour du web. Un design ancien, une autonomie de six semaines, le tout monté sur un écran à base d’encre électronique, pour se réfugier loin du monde. 

 

 

 

Et puis, il y a les aficionados, qui n’acceptent aucun compris. Celui-ci, par exemple, a choisi de transformer une authentique frappeuse en clavier, relié à un écran de bureau. Tout est précisé en détail à cette adresse.

 

 

 

Bien entendu, on trouve les récalcitrants : ceux qui n’accepteront pour rien au monde de perdre leur feuille de papier, mais préféreraient employer un clavier moderne. À partir d’un Brother SX-4000, on peut faire des miracles.

 

 

 

Après, il existe aussi des polices d’écriture, gratuites, qui permettent de reproduire sur ses documents Word, une apparente frappe à la machine. Typewriter Font n’attend qu’un téléchargement, pour prolonger l’aventure. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre : littérature et...
Total pages : 325
Traducteur :
ISBN : 9782843101519

Machines à écrire ; littérature et technologies du XIX au XXI siècle

de Isabelle Krzywkowski

Contrairement à bien des idées reçues, la littérature a toujours été attentive à l'évolution technologique. Il lui revient de mettre en forme notre imaginaire des techniques, que la première révolution industrielle rend plus sensible et complexe en faisant entrer la machine dans le quotidien. Mais l'adhésion des artistes à ce nouveau sujet fait débat, à plusieurs titres : l'intrusion de la machine dans la littérature dérange les codes esthétiques ; sa représentation s'avère difficile, faute du lexique, des images, du registre, des rythmes adéquats ; son utilisation transforme la relation de l'auteur, du lecteur et de l'oeuvre. " A écrire ", la machine l'est donc comme nouveau médium qui bouleverse les pratiques d'écriture (et de lecture), mais aussi, et avant tout, parce qu'elle est un objet a priori étranger, qui jette un défi aux arts. Depuis les balbutiements d'une " littérature de la machine " au début du siècle jusqu'aux questions soulevées aujourd'hui par l'usage de l'informatique, cette étude, première synthèse sur la question, s'adresse autant à un public curieux qu'à un lectorat plus spécialisé.

J'achète ce livre grand format à 31 €