Décès de l'écrivain Mahmoud Darwich

Clément Solym - 11.08.2008

Zone 51 - Insolite - Mahmoud - Darwich - décès


Mahmoud Darwich est décédé samedi dernier suite à des complications après une opération à coeur ouvert, pratiquée mercredi dernier dans un hôpital du Texas. L'écrivain avait 67 ans et avait déjà été opéré du coeur à deux reprises en 1984 et en 1998.

Il est considéré comme l'un des plus grands poètes s'exprimant en langue arabe. Il avait été fait chevalier des Arts et des Lettres en France, avait reçu le prix Lénine de l'ex-URSS, et le prix du Prince Claus pour « son oeuvre impressionnante ». Il avait une renommée internationale, son oeuvre immense, une trentaine de livres, a été traduite dans une quarantaine de langues.

C'était un auteur engagé, qui n'a cessé de se battre pour une paix juste entre Israël et la Palestine. Il a été plusieurs fois assigné à résidence puis s'est vu contraint à l'exil pour ses poèmes jugés trop subversifs. Pourtant l'auteur, un mois avant sa mort, lors du festival des musiques du monde d'Arles exprime le souhait d'être lu « comme un poète » et non « pas comme une cause », avouant sa préférence pour les thèmes de l'amour, de la mort ou encore de la vie à ceux plus politiques et engagés de la première partie de son oeuvre.

Mahmoud Abbas, le président palestinien, compte rapatrier le corps de Mahmoud Darwich jusqu'à Amman où aura lieu une cérémonie funèbre puis à Ramallah (Cisjordanie). Une autorisation sera demandée à Israël pour enterrer le poète en Galillé, le lieu de sa naissance. Un deuil national de trois jours a été annoncé par l'état palestinien.