Derrière Harry Potter se cache la marque du diable, déclare un exorciste

Clément Solym - 11.03.2010

Zone 51 - Insolite - Harry - Potter - marque


Quand un exorciste officiel du Vatican parle de J.K. Rowling, c'est évidemment sans aucune arrière-pensée qu'on a envie de l'écouter. Et surtout de comprendre ce qu'il nous raconte de beau.

Le père Gabriel Amorth, âgé de 84 ans a réalisé plus de70.000 exorcismes tout au long de sa carrière, et a reçu le plein et entier soutien du Pape Benoît XVI. « Sa Sainteté est convaincue qu'il faut chasser le mal », a-t-il ajouté, alors que depuis quelques mois des histoires de pédophilies se propagent dans toute la chrétienté.

« Nous avons des cardinaux qui ne croient pas au Christ, des évêques en relation avec les démons. Puis nous avons ces affaires de pédophilie. Vous pouvez voir la pourriture, quand nous parlons de la fumée de Satna dans les salles du Saint-Siège », assure Gabriel.

Ordonné en 1954, Gabriel est de ceux qui ont officiellement déclaré que Staline et Hitler furent tous deux possédés par des forces diaboliques. « Le Diable est invisible, il est pur esprit. Mais dans les personnes dont il s'empare, il peut être démasqué, à travers la douleur et les blasphèmes. »

Président de l'Association internationale des exorcistes (si, si, c'est très sérieux...), il a eu ce commentaire charmant sur les livres de Rowling : « Derrière Harry Potter se cache la signature du prince des ténèbres, le Diable. » Selon lui, les ouvrages de Rowling contiennent de multiples références à la magie et particulièrement à la magie satanique, rapporte The Daily Mail.

D'ailleurs, la meilleure preuve des diableries contenues dans les ouvrages, c'est cette tentative de distinction entre magie blanche et noire. Une hérésie, dans tous les cas, puisqu'il n'y a aucune différence. « La magie est toujours un tour du Diable. »