Des brasseurs américains rendent hommage à Lovecraft

Julien Helmlinger - 22.01.2015

Zone 51 - Insolite - Lovecraft - Bière - Alcool


Howard Philips Lovecraft, contrairement à nombre d'autres auteurs et notamment son inspirateur Edgar Allan Poe, n'avait pas la réputation d'être un boit-sans-soif. Il avait d'ailleurs publié au moins un article, dans un journal conservateur, pour dénoncer les méfaits de l'alcool et de ses usagers. Pourtant, la Narragansett Brewing Company, basée dans l'État de Rhode Island, lui rend hommage avec une série de bières baptisées du nom de l'écrivain de Providence.

 

 

 

Sur le site du brasseur, Mark Hellendrung raconte : « Lorsque la brasserie a été fermée, nôtre esprit n'est pas mort ; il entra dans la clandestinité, en un endroit profond et sombre. Depuis que nous avons repris en 2005, nous avons travaillé dur pour rester fidèles à nos racines. Mais après avoir été dans ce donjon si longtemps, nous sommes revenus avec quelques bagages. Tout comme le protagoniste sans nom de “The Outsider”, nous sommes revenus à la lumière un peu différents. Un peu... étranges. Pensez à ce breuvage comme notre audace, notre part obscure, notre esprit altéré. Ce ne sera pas pour tout le monde, et si elle n'est pas pour vous, vous saurez exactement à qui elle est destinée. C'est notre Lovecraft. »

 

Le ton du message est sombre, à l'image des écrits de son inspirateur, et pourtant il annonce un breuvage doucereux et blond, la Lovecraft Honey Ale, bière au miel. Celle-ci a été inspirée par une des nouvelles du Cycle de Cthulhu, Le Festival, publiée initialement dans le Weird Tales de janvier 1925. 

 

La nouvelle raconte l'histoire d'un type, qui, invité par une tradition ancestrale, se rend à Kingsport à la période de Yuletide (Noël pour les profanes), où se déroulent d'étranges cérémonies dont les rites se basent sur les enseignements du mythique Nécronomicon. Le genre de culte qui va finalement le rendre fou, et au cours duquel une créature ailée consomme une sorte bien particulière d'hydromel, qui lui sert de protection pour ses voyages à travers les espaces infinis. C'est donc une sacrée dégustation que nous promettent les brasseurs américains.

 

Cette bière est le fruit d'un mélange de 5 malts pâles, de miel et de houblon. La compagnie, comme Lovecraft, sont nés en 1890. Et c'est probablement une des raisons qui auront poussé ces brasseurs à s'inspirer de sa littérature. Un certain AJ Paglia, artiste de Providence, a réalisé l'illustration de l'étiquette. La Narragansett Brewing Company ne s'arrêtera pas là, et prévoit une prochaine bière inspirée du même écrivain, mais cette fois elle sera aromatisée au Cauchemar d'Innsmouth...