Des chercheurs calculent la durée de vie d'un personnage de Game of Thrones

Antoine Oury - 20.02.2019

Zone 51 - Insolite - Game of Thrones personnage - Game of Thrones duree de vie - Game of Thrones survie


Ce n'est pas parce qu'on est un chercheur de haut vol qu'on ne peut pas perdre son temps à regarder frénétiquement les épisodes d'une série à succès. Deux chercheurs ont publié dans la revue Injury Epidemiology les résultats d'une étude portant sur les personnages de Game of Thrones et sur leur durée de vie. Sans surprise, la mortalité est élevée pour les personnages de la série, avec 14 % de chances de mourir dans l'heure qui suit leur première apparition à l'écran...




G.R.R. Martin, auteur des livres dont la série Game of Thrones est tirée, a une réputation d'impitoyable tueur de personnages : la série télévisée de HBO a reproduit cette terrible sentence à l'encontre de ses propres protagonistes, même lorsqu'elle s'est petit à petit éloignée de la trame développée à l'origine par Martin. Ainsi, Reidar P. Lystad et Benjamin T. Brown se sont penchés sur les causes qui font tomber comme des mouches les personnages de GoT.

Les deux auteurs ont pris en compte les personnages « importants » apparaissant dans les saisons 1 à 7 de la série, en notant scrupuleusement les données sociodémographiques, le moment et les circonstances de la mort. Ce sont ainsi 330 personnages qui ont été étudiés et ont vu leurs décès soigneusement décryptés par les chercheurs.

Une bonne moitié des individus a trouvé la mort d'ici la fin de la 7e saison, annoncent les auteurs — spoile qui peut —, soit 56,4 % des personnages. Pratiquement toutes les morts sont violentes, sans surprise : seulement 2 d'entre elles ne sont pas dues à une blessure, des brûlures ou un empoisonnement. Dans un monde aussi impitoyable que celui de Westeros, 63 % des morts des personnages sont causées par des assauts violents, et 24 % par des actions liées à la guerre.

Le temps de survie médian des personnages atteint les 28 heures et 48 minutes, sur une série d'une durée totale, pour l'instant, d'environ 67 heures. Ce qui peut paraitre plutôt confortable, mais il convient de rappeler qu'un nouvel arrivant dans la série à 14 % de chance de trépasser dans l'heure qui suit...
 

Des personnages plus susceptibles de mourir


Par ailleurs, les auteurs indiquent que les personnages masculins et mal-nés ont plus de chances de mourir rapidement que les autres. Il n'y a pas de justice pour les braves : les individus qui se sont montrés les plus fidèles à la cause et n'ont pas trahi leur camp sont néanmoins les plus exposés à une mort violente.
Game of Thrones, avec la série HBO, est devenue l'une des épopées les plus célèbres de la littérature fantasy. G.R.R. Martin, son créateur, avait révélé en août 2018 que sa propension à faire mourir des personnages, et non des moindres, lui venait de la lecture de La Communauté de l'Anneau, un autre livre de fantasy culte signé par J.R.R. Tolkien.

« Je ne peux pas expliquer l’impact que j’ai ressenti à 13 ans. Tu ne peux pas tuer Gandalf. Je m’explique : Conan n’est jamais mort dans ses livres. Tolkien a tout bonnement brisé cette règle, et je l’aimerai pour toujours, car, à la minute où l’on tue Gandalf, le suspens qui suit est mille fois plus grand. À cet instant, tout le monde peut mourir, et, bien entendu, cela a profondément influencé ma propre envie de tuer des personnages, quand bon me chante », expliquait-il le plus naturellement du monde.


L'étude est accessible à cette adresse.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.