Des contes érotiques de 1770 retrouvés avec délice

Clément Solym - 07.04.2010

Zone 51 - Insolite - pamphlets - érotiques - découverte


Ces contes/pamphlets érotiques découverts dans une maison de Lake District - parc national anglais de la région de Cumbrie - n'auraient peut-être pas eu de presse, malgré un titre alléchant !

The Crafty Chambermaid's Garland
ajoute cependant un peu plus à son charme, lorsque l'on apprend qu'il a fêté ses 240 ans, au moins, et que l'on n'a remis la main dessus que récemment. Publié en 1770, imprimé sur papier de qualité, cet ouvrage avait fait son train dans cette fin du XVIIIe siècle, par le biais de colporteurs vendant en porte-à-porte. Et il connut un certain succès.

Le texte se compose de trois parties : Comment le jeune marchand est tombé amoureux de la femme de chambre de sa mère, Comment ils se sont rencontrés dans un bosquet où le jeune marchand a perdu sa virginité et se conclut sur Comment la femme de chambre Crafty s'est montrée plus fûtée que le marchand en mettant le vieux Bunter dans son lit, qui effrayé a dégringolé les escaliers et alerté la famille. Le tout se conclut sur un mariage heureux...

Mais dans les thématiques, on retrouve de l'inceste « et bien d'autres choses », note Emma Wright, dépositaire du manuscrit. « Le principal protagoniste meurt quand elle se rend compte que, par inadvertance, elle a couché avec son fils. »

Les textes sont souvent rimés, comme souvent dans ce genre de livre, baptisés Chapbooks, du nom des chapmen qui faisait du porte-à-porte pour les vendre. Et racontaient évidemment des histoires un peu grivoises, avec des penchants érotiques évidents.

« La collection des livres Browne remonte à travers les siècles et prouve que la population rurale manifestait un vif intérêt pour la littérature », ajoute Emma. Des contes plutôt osés et qui se révélaient amusants pour leurs lecteurs du XVIIIe siècle. Un extrait, fourni par Daily Mail.
'The Merchant he softly crept into the room. And on the bedside he sat himself down. Her knees through the counterpane he did embrace. Did Bess in the pillow did hide her sweet face.

'He stript (sic) of his clothes and leaped into bed saying now lovely creature for thy maidenhead. She strug led (sic) and strove and seemed to be shy. He said divine beauty I pray now comply.