Dézinguer Kant avec Botul ? Allons, M. Levy, un peu de sérieux...

Clément Solym - 08.02.2010

Zone 51 - Insolite - Botul - Levy - sérieux


Jean-Baptiste Botul a beau bénéficier d'une page entière sur Wikipédia dédiée à son oeuvre, il n'est que le pur produit de l'imaginaire farfelu de personnes bien décidées à s'amuser, et qui chaque année se réunissent pour remettre un prix en hommage à leur philosophe spéculé.

D'ailleurs, depuis quelque temps, on découvrira que le personnage a été créé par Frédéric Pagès, qui officie dans le Canard enchaîné, rubrique, Le journal de Carla B. Et occupe accessoirement le poste de président de l'association des mais de Jean-Baptiste Botul.

Or, or, or... le silence est d'or, en effet. Et le sieur Levy, dont la presse se gargarise déjà des deux nouveaux ouvrages parus chez Grasset, dans lesquels le pourfendeur d'on ne sait quoi, en guerre contre on ne sait qui, s'est pris les pieds dans le plat d'une référence fictive, qu'il cite et semble avoir apprise correctement, avec autorité, comme le pointent nos copains de BibliObs.

Et d'enfoncer le clou en ajoutant : « Renseignement pris, personne ne s'était encore jamais pris sans airbag cet énorme platane. » Car BHL se fait fort de dézinguer Kant, en citant... du Botul...

Là, ça fait assez mal...

On vous laisse découvrir chez eux le fonds de cette fumisterie, mais n'oubliez pas de jeter un oeil à l'historique des modifications opérées sur la page Botul de Wikipédia. Ça bouge beaucoup, aujourd'hui.

Contactée par ActuaLitté, la maison Grasset a plutôt décidé de faire profil bas et de laisser au sieur Levy le soin de se justifier lui-même. assurant qu'ils ne commenteront pas cela avant que l'intéressé ne se soit manifesté.

Doit-on subodorer que les ouvrages de BHL ne sont pas correctement relus ? M. Levy osera-t-il avouer, tout comme Beigbeder, que son éditeur ne lui refuse rien ? Et ce dernier qu'il pourrait ne pas prendre la peine de faire relire les livres de son poulain ?

Ô incertitudes...