Disparition de l'écrivain Nicolas Genka

Clément Solym - 17.01.2009

Zone 51 - Insolite - Nicolas - Genka - disparition


Nicolas Genka était né en 1937 à Quimper. Son premier roman, L’Epi monstre, fait le récit d’un inceste entre un père et ses filles. Si le livre est publié par Julliard en 1961, il est très vite interdit par le ministère de l’Intérieur.

Peu de temps après, l’auteur publie Jeanne la pudeur, qui raconte l’histoire d’une prostituée de retour dans son village natal. Très vite, une nouvelle interdiction tombe sur l’œuvre sous de Gaulle. Le livre sera réédité par Flammarion en 1999 mais la pression semble s'être maintenue sur cette parution jusqu'en 2005. Jeanne semble aujourd'hui toléré.

Son troisième ouvrage est vite oublié, comme cet auteur sulfureux qui va alors exercer différents métiers pour vivre.

Cependant, Nicolas Genka fait à nouveau parler de lui quand, dans les années 90, plusieurs maisons d’édition souhaitent rééditer ses ouvrages. L’Epi monstre paraîtra finalement à nouveau grâce aux éditions Exils. Selon cette dernière maison, l’auteur affirmait posséder des manuscrits qu’il n’avait pas encore proposés à la publication.